Écoutez cet article

Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, s’est exprimé au sujet des élections prévues le 30 décembre 2018. A l’occasion de Noël 2018, le prélat catholique s’adressant aux chrétiens de Kinshasa a souhaité que les résultats des élections ne soient pas manipulés.

« En cette période critique de l’histoire de notre pays, j’invite chacun et chacune au sens de la responsabilité et à la non-violence pour que nous puissions passer ce cap du 30 décembre 2018 dans la paix et la vérité. La vraie paix aujourd’hui dans notre pays exige que les élections aient lieu à la date fixée du 30 décembre 2018. La vraie paix aujourd’hui, c’est aussi que les résultats qui seront publiés puissent réellement refléter la volonté du peuple exprimée dans les urnes », a t-il dit à la Cathédrale Notre Dame du Congo.

Dans un contexte électoral tendu, il a également prêché la non-violence.

« La vraie paix est un don de Dieu. Accueillons-la dans nos cœurs, dans notre ville de Kinshasa, dans notre pays, la R.D. Congo, surtout en cette période électorale agitée. En effet, la vraie paix consiste à s’ouvrir aux autres, à tirer profit de leurs différences et à s’engager ensemble dans la construction d’un avenir meilleur. La vraie paix exclue l’égoïsme, le régionalisme, le tribalisme, le clivage et les catégorisations », a t-il ajouté.

Au total, 40.000 observateurs de court terme et 1026 observateurs de long terme seront déployés par l’Eglise catholique pour ces élections. Ils ont été formés notamment sur le circuit de vote donc du respect des procédures par la machine à voter, cette technologie par écran tactile qui va être utilisé pour la première fois dans le pays.

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici