Écoutez cet article

Mardi 22 février 2022-La politique est dynamique dit-on. Quatre membres du Gouvernement issus d’Ensemble pour le Changement ont décidé, contre toute attente, de lâcher Moïse Katumbi.

Devant la presse, ces membres du Gouvernement ne se cachent plus. Ils disent haut et fort qu’ils vont soutenir la candidature de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en 2023.

Le premier à prendre position en faveur de Fatshi c’est Séraphine Kilubu Kutuna, Vice-ministre à la défense nationale.

Après que Sesanga ait quitté l’Union sacrée, la Vice-ministre a formellement refusé de suivre son président national Elle a décidé de rester à l’union sacrée et au gouvernement en avançant des raisons de confrérie.

«Le Chef de l’État est mon frère dans le Christ, je ne peux jamais le quitter. Je suis appelée à le soutenir, lui et l’ensemble du gouvernement auquel je fais partie», a-t-elle souligné b

Le deuxième sur la liste c’est Modeste Mutinga Mutuishayi, Ministre des affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale.

Sans aller par le dos de la cuillère, ce membre du gouvernement a été un peu plus claire lors d’une manifestation de son parti politique. Point n’est besoin de tergiverser, Mutinga Mutuishayi va se battre en 2023 aux côtés de Félix Tshisekedi.

“Le PDG, mon parti et moi même sommes foncièrement convaincus qu’avec Félix Antoine TSHISEKEDI à l’issue des élections de 2023, la RDC, notre pays, connaîtra une embellie spectaculaire en Afrique et à travers le monde. D’où notre soutien à sa candidature”, disait-il dans un tweet.

Vice-Premier Ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula est le troisième sur la liste.

Entre Katumbi et Tshisekedi, le leader de Sankuru a fait son choix.

“Je travaille aux côtés du Président Tshisekedi, le bilan du gouvernement est aussi le mien. Il est aberrant que l’actuel chef de l’État ne continue pas pour un deuxième mandat…Le président Tshisekedi a eu un premier mandat…C’est un mandat de déminage, car la situation qu’il a hérité est tellement catastrophique… Il doit continuer pour poursuivre ce travail, mais surtout, accomplir son projet, après le déminage…Nous allons respecter la loi-mère. Il y’aura élection, en tout cas pour le moment je ne vois pas pourquoi il y’aura glissement. Les élections auront bel et bien lieu en 2023, en tout cas pour le moment…”, Dit-il.

“Je suis dans Ensemble pour la République, avec Moïse Katumbi. Il sait que je travaille aux côtés de Félix Tshisekedi. Je ne sais pas s’il sera candidat en 2023, mais je l’ai déjà dit, le président Félix Tshisekedi a droit à un second mandat, c’est constitutionnel… “.

” Je suis dans un gouvernement d’union nationale, je travaille pour la réussite de ce gouvernement…”, Précise le VPM et Ministre des affaires étrangères Lutundula Apala-Pene-Apala Christophe sur RFI ce matin, au micro de Boisbouvier.

Muhindo Nzangi, Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire serait déjà parti selon des sources proches de Katumbi.

“Bien qu’il n’a pas fait des déclarations officielles comme les trois autres, nous avons des preuves qu’il est déjà parti. L’officialisation de son départ n’est qu’une question de temps”, dit notre source qui a requis l’anonymat.

La position de deux autres membres du gouvernement proches de Katumbi est encore Ambiguë. Christian Mwando et Chérubin Okende ne se sont pas exprimé ouvertement sur leur position.

Kevin INANA
Okapi News

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici