Ecoutez cet article

Les élèves des écoles catholiques avaient le jeudi 21 août dernier, envahi les rues de Kinshasa, et pris d’assaut le palais du peuple pour réclamer la bonne prise en charge des enseignants pour une bonne passation des cours. Un acte qu’a déploré le ministre de l’enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi.

Selon le numéro 1 de l’Epst, ces élèves agissent sous l’influence des personnes mal intentionnées et que certains d’entre eux auraient perçu une somme de 5000 FC chacun pour commettre cet acte.

« Aux élèves, ne sortez plus dans la rue. Aux parents ; tirez les oreilles de vos enfants, n’acceptez pas qu’ils soient manipulés par les acteurs que vous ne maîtrisez pas. Aux acteurs politiques ; trouvez un autre terrain. Aux enseignants ; ne séchez plus les cours », a tweeté le patron de l’Epst.

Rappelons que c’est depuis le 4 octobre, date prévue pour la rentrée scolaire, que le mouvement des grèves des enseignants a été décrété.

Emmanuel Sandalay
Objectif-infos

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici