Ecoutez cet article

Au cours de son adresse à la nation le lundi 03 mai 2021, diffusée sur la télévision publique, le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a proclamé l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri pour faire face à l’insécurité qui règne dans ces deux provinces. Pour Martin Fayulu et Adolphe Muzito de la coalition Lamuka, cette décision relève de “l’amateurisme dans la gestion de l’Etat”.

Dans une déclaration conjointe faite ce mardi 04 mai, les deux leaders de Lamuka ne trouvent pas de raisons valables pour justifier cette décision. Ils disent espérer que l’état de siège proclamé par le Chef de l’Etat “n’est pas une manœuvre politique pour museler les citoyens congolais et accueillir massivement les populations étrangères que l’on voudrait implanter dans la partie Est” du pays.

D’après l’ordonnance du Chef de l’Etat, l’état de siège proclamé dans le Nord-Kivu et en Ituri prend effet le 6 mai prochain, pour 30 jours. Durant cette période, les autorités civiles seront remplacées par des autorités militaires. D’après le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, “ l’état de siège permettra au gouvernement de déployer une administration militaro-sécuritaire, avec comme objectif de dissuader et de contraindre toutes les forces négatives, afin de mettre définitivement fin à l’insécurité dans cette partie du pays”.

Ci-joint la déclaration de Martin Fayulu et Adolphe Muzito:

Djodjo Vondi
Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici