Ecoutez cet article

Dans une déclaration mercredi 17 octobre 2018, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo, est monté au créneau pour fustigier les récentes expulsions de congolais vivant en Angola.

Selon le vice-premier ministre des Affaires Étrangères et de l’Intégration Régionale Léonard She Okitundu, ces pratiques ne cadrent nullement avec les valeurs africaines, prônées par les pères de l’indépendance.

« Tout en reconnaissant à la République d’Angola son droit d’expulser les étrangers résidant sur son territoire conformément à ses lois nationales, j’ai fait part dans cette note, de la dénonciation et la condamnation de la manière la plus véhémente de ce modus operandi d’expulsion, aux antipodes de valeurs africaines de fraternité d’accueil et d’assistance mutuelle, prônées par les pères de l’indépendance, qui du reste, s’éloignent des efforts continentaux d’intégration régionale impliquant la libre circulation des biens et des personnes conformément à l’agenda 2063 », a-t-il indiqué.

En outre, la RDC invite instamment l’Angola à se ressaisir et à diligenter des enquêtes approfondies pour établir les responsabilités de ces actes condamnables.

Dans la foulée, le Gouvernement de la RDC invite celui de l’Angola à revenir à l’usage des canaux diplomatiques traditionnels, afin de convenir à une solution idouane, devant mettre fin à ces pratiques que la RDC qualifie d’indignes, ne reflétant pas les bonnes relations qui unissent les deux pays frères.

« A défaut, le Gouvernement de la RDC se verrait de saisir les instances internationales compétentes », conclut S. Okitundu.

Pour rappel, plus de 200.000 congolais ont été expulsés la semaine dernière de la République d’Angola.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici