Écoutez cet article

Le FC Renaissance du Congo s’enfonce. Les vieux démons de l’équipe resurgissent d’une manière latente et la bonne marche de ce club de la capitale, s’en trouve obstruée. Alors que le championnat pourrait reprendre selon les assurances données par le ministère des sports, l’avenir du FC Renaissance du Congo est quant à lui, incertain.

Selon nos sources, certains dirigeants de cette formation ne parlent pas le même langage. Une crise de leadership s’est installé, au grand dame des joueurs qui ne s’entraînent pas depuis un mois.

Maluwa et Mandala, tous pareils ?

Un mauvais vent qui a secoué le club au mois de décembre 2021 et janvier 2022. Deux tendances s’étaient créées, réclament chacune, la gestion de Renaissance. D’un côté, le camp de Mukuna qui est l’un des Co-fondateurs et l’autre de Mandala qui était président sportif élu. Ce dernier, au bout de l’Assemblée tenue par l’aile Mukuna sous la supervision d’un délégué de la Ligue Nationale de Football, avait été démis de ses fonctions. Un comité provisoire dirigé par Billy MALUWA a été installé pour une durée de 6 mois en attendant les nouvelles élections.

Seulement, depuis l’installation de ce comité provisoire, rien n’est encore fait suite à la suspension du championnat. Au niveau interne, c’est la désolation. Tout le monde s’inquiète de la gestion du club au quotidien par celui que Pascal Mukuna a présenté comme conseiller de l’actuel Chef de l’État. Selon un membre proche du Club, même Mukuna qui a amené l’homme, se plaint de la gestion. Billy MALUWA aurait demandé l’arrêt des entraînements, il exigerait la cotisation de chaque membre du comité. « On ne voit pas son argent depuis qu’il est là » lâche ce membre.

Guerre froide entre Mukuna et Kindembe

Les violons ne s’accordent pas non plus aussi entre Mukuna et Kindembe. Son appel il y a quelques semaines à l’unité inclusive, n’aurait pas été bien accueilli par Pascal Mukuna, qui a influencé quelques supporters à mettre sur pied une structure parallèle au comité national des supporters dénommé Protégeons le FC Renaissance du Congo

A travers la création de cette structure, selon certaines réactions au sein du club, Il veut influencer les supporters pour faire partir Willy Kindembe, président du comité national des supporters, conseiller dans le comité de Maluwa et Vice Président du conseil d’administration.

Face à cette situation, l’existence et l’avenir de l’équipe est menacés. La comité Maluwa ne travaille quasiment pas. Pas de réunion au conseil d’administration. Selon les membres de ce comité, Mukuna décide seul. Le président provisoire dont l’apport ne se fait pas sentir, profite de cette confusion pour ne pas relancer les entraînements de l’équipe, en pause depuis un mois.

JMM
Footrdc

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici