Ecoutez cet article

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ne reconnaît pas l’existence d’un accord entre son camp et celui de Joseph Kabila. Au cours d’une conférence ce mardi avec son homologue angolais João Lourenço à Luanda, il a plutôt évoqué des discussions en cours.

« Il n’y a pas d’accord en ce moment, mais il y a des discussions. Ces discussions ont commencé entre la publication provisoire des résultats et la publication définitive (…). J’ai entrepris d’envoyer un message d’apaisement à M. Joseph Kabila et ses amis pour dire que mon avènement n’allait pas être l’occasion de faire une chasse à l’homme ou une chasse aux sorcières ou de commencer à faire de la vengeance », a t-il dit répondant à une question d’un journaliste.

Pourtant, d’après un document d’accord entre le Front commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le changement (CACH), consulté par nos confrères de l’Agence France Presse (AFP), il est prévu une “répartition par famille politique des postes ministériels et autres postes administratifs”. Selon la même source, l’actuel président devrait garder la main sur les ministères dits de souveraineté (Affaires étrangères, Défense et Intérieur). L’accord prévoit également “l’occupation, par rotation, du poste de Premier ministre, tous les cinq ans”.

Dans son dernier discours à la nation en tant que chef de l’Etat, Joseph Kabila avait lancé un appel pas à la cohabitation, mais à un travail d’ensemble « pour le bien de la nation ». Il en a appelé à une « grande coalition de toutes les forces progressistes contre ceux qui veulent s’accaparer des ressources naturelles de la RDC ».

« Nous allons gouverner le pays ensemble » et « nous mettre d’accord sur un programme déterminé », a précisé Félix Tshisekedi au cours de sa conférence de presse.

actualite.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici