Ecoutez cet article

Dans son édition n°7975 paru jeudi 17 décembre à Kinshasa, Le Potentiel avait vu juste avec son titre : « Retombées du mémo des sénateurs à leur autorité morale. FCC : l’implosion en vue ». Quelques jours ont suffi pour que cette prédiction devienne une réalité. Dans une déclaration faite à la presse, le samedi 19 décembre, l’ANADEC de Aggée Aje Matembo précède les évènements au sein de leur plateforme politique et décide de la mise à l’écart de l’actuelle équipe dirigeante. Cette formation politique « annonce à l’opinion tant nationale qu’internationale que sont écartés à dater de ce jour de la coordination, de la sphère décisionnelle, de toute influence possible du FCC et relégué au sein de leurs partis politiques respectifs avec interdiction formelle d’engager le FCC puisque n’ayant plus qualité : Néhémie Mwilanya, Aubin Minaku, Emmanuel Ramazani Shadary, Evariste Boshab et Adolphe Lumanu. Comme pour dire, les murs de l’édifice se fissurent au fur et à mesure que les jours s’égrènent. Les choses se sont précipitées depuis le revers subi lors du vote écrasant pour la déchéance de la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda. L’avenir s’annonce donc sombre pour la famille politique de l’ancien président de la République, Joseph Kabila.

Dans une déclaration faite à la presse, samedi 19 décembre 2020, l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Emergence du Congo (ANADEC) du ministre de l’Aménagement du territoire, Aggée Aje Matembo, précède les évènements dans leur organisation politique et décide de la mise à l’écart de l’actuelle équipe dirigeante.

« Ne dit-on pas qu’on ne change pas l’équipe qui gagne, mais celle qui a échoué, qui continue d’échouer, et qui va encore échouer, doit impérativement être changée. Et ce, en toute urgence pour le bénéfice de notre famille politique », lit-on dans une déclaration signée par le rapporteur, Docteur Ivan Ilunga.

« Ainsi donc, poursuit le communiqué, eu égard à ce qui précède, l’ANADEC qui prône la lutte héroïque et patriotique de ses icônes idéologiques, réaffirme sa fidélité, sa loyauté et sa constance à son autorité morale, Joseph Kabila Kabange, président de la République honoraire, sénateur à vie et héros vivant ».

Cette formation politique annonce à l’opinion tant nationale qu’internationale que sont écartés à dater de ce jour de la coordination, de la sphère décisionnelle, de toute influence possible du FCC et relégué au sein de leurs partis politiques respectifs avec interdiction formelle d’engager le FCC puisque n’ayant plus qualité. Il s’agit, selon le communiqué de l’ANADEC, de Néhémie Mwilanya Wilondja, Aubin Minaku Ndjalandjoko, Emmanuel Ramazani Shadary, Evariste Boshab, Adolphe Lumanu Mulenda Bwana N’sefu.

Nouveau courant : FCC progressiste

Le parti de Aggée Matembo va plus loin, en annonçant le changement d’un nouveau courant politique dénommé FCC progressiste. Il s’agit, selon l’ANADEC, « d’un courant politique qui vient désormais donner espoir aux aigris, aux marginalisés et aux délaissés pour compte au prix du favoritisme en vue de conserver la majorité sacrée de la famille politique de Joseph Kabila Kabange ».

Le même document appelle tous les partis politiques Kabilistes et alliés à rejoindre la nouvelle dynamique de valeur au sein du FCC, en se désolidarisant des « caciques » qui ont fait preuve d’incapacité de porter la vision claire de Joseph Kabila pour l’intérêt suprême de la République.

Dans tous les cas, l’initiative de l’ANADEC intervient après qu’une bonne frange de sénateurs FCC a adressé un mémorandum à leur autorité morale, demandant la destitution du coordonnateur, Néhémie Mwilanya et tout son bureau à la tête de ce méga-regroupement politique qui détenait, jusqu’il y a peu, la majorité au sein des deux chambres du Parlement.

En clair, c’est une révolution de Palais dans la plateforme de Joseph Kabila. Le vent ravageur de la dynamique actuelle avec notamment l’Union sacrée de la nation lancée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi, balaie tout sur son passage. Le FCC, déjà avec un leadership lacunaire, n’était voué qu’à l’écroulement.

Le Potentiel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici