Ecoutez cet article

Le président de la Fédération Congolaise de Football Association, Constant Omari Selemani a quitté Kinshasa dimanche soir pour Paris en France. Il est parti en homme libre de lors que la justice l’avait déjà relâché.

« Je vous rappelle que le président Omari n’a jamais été placé ni sous régime de mandat d’arrêt provisoire, moins encore interdit de quitter le pays », a expliqué Me Emmanuel Kande, un de ses avocats.

Le président de la Fecofa se rend dans une mission de la Confédération africaine de football. Deuxième vice-président de la Caf, Constant Omari est parmi les têtes pensantes de cette institution. Il travaille avec président Hamad pour réformer le football africain.

Interpelé puis relâché au début de la semaine passée, Omari avait démontré que la Fecofa n’avait jamais perçu le moindre Franc Congolais pour le déplacement des Léopards A en Tanzanie, y compris pour les U20 et les U 17 au tournoi de l’Unifac. Ses propos ont été d’ailleurs confirmés par le secrétaire général aux sports, Barthélemy Okito qui avait , lors dune interview à la presse, assuré que les 1 millions de dollars annoncés, n’étaient jamais sortis du Trésor Public. Une belle manière de balayer les accusations de détournement de fonds.

Même les prévisions budgétaires déposées au cabinet du Ministre Papy Niango le 14 février 2018 soit 1 mois et démi avant le déplacement de la Tanzanie ( 27 mars ), elles n’ont jamais atteint le montant d’ 1 millions de dollars comme annoncé par le ministre des sports, Papy Niango ; d’après les proches de Omari.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici