Écoutez cet article

Soigné d’hernie discale en Belgique, le chef de l’Etat congolais entend, par ailleurs, participer à l’exposition de Dubaï où la RDC sera à l’affiche le 22 mars prochain.

Des rumeurs les plus folles le donnaient déjà pour mort. Si pas dans un état critique. Félix-Antoine Tshisekedi a balayé toutes ces rumeurs d’un revers de la main lors d’un entretien qu’il a eu hier avec les membres de son parti. S’estimant rétabli et même bien portant, le chef de l’Etat congolais a annoncé son retour pour ce jeudi 17 mars à Kinshasa où l’attendent de nombreux partisans de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Mercredi 16 mars 2022. Il est 15 heures lorsque le Président Félix-Antoine Tshisekedi arrive dans la salle réservée pour l’entretien avec ses hôtes, à l’hôtel Tangla, dans la commune de Woluwe Saint Lambert. Minerve au cou, moulé dans son costume gris, le chef de l’Etat congolais est visiblement soulagé de voir en face une soixantaine de Congolais de la diaspora qui se sont mobilisés pour le rencontrer.

« Essentiellement des membres de l’UDPS, ces visiteurs ont sollicité de le rencontrer pour être fixés suite au flot d’informations et d’intox, diffusées à travers certains médias et répercutées à travers les réseaux sociaux« , rapporte un écrivain congolais présent dans la salle.

Santé rassurante

« Comment allez-vous? », a demandé, de sa voix grave, Félix Tshisekedi à l’assistance. Le Président de la république a, pour sa part, assuré qu’il allait très bien. A ses interlocuteurs, il leur a fait part de »la pathologie qui l’avait terrassé ». « C’était, dit-il, une hernie discale qui faisait très mal« , relaie Cheikh Mfita, un dramaturge congolais, présent au rendez-vous.

D’après Félix Tshisekedi, comme le malaise s’était signalé durant la période où il recevait nombre de ses collègues, chefs d’Etat, il ne pouvait en ce moment-là envisager un voyage pour des soins médicaux. « Maintenant ça va mieux et, demain, je rentre au pays ! », a-t-il annoncé, avant de répondre à une série d’autres questions de »sa base de la diaspora ».

Halte aux spéculations

Cette intervention du chef de l’Etat congolais coupe ainsi court aux spéculations de tout genre qui ont alimenté la toile durant la semaine. A défaut de la version officielle qui n’a été livrée que plus tard, le flot de rumeurs ont fait du chemin dans l’opinion et se sont amplifiées lorsque la presse belge a annoncé l’ « opération à cœur » ouvert qu’aurait subi le chef de l’Etat congolais à Bruxelles.

Il a, dès lors, fallu attendre et entendre le porte-parole du chef de l’Etat, celui du Gouvernement et le président de la République lui-même pour être enfin fixés sur l’état de santé du numéro 1 congolais. Et comprendre que la population a le droit d’être informée sur la santé de ses gouvernants. Type d’informations qui ne devraient plus relever du mystère. D’autant qu’il est normal qu’un chef de l’Etat tombe malade.

C’est sans doute cette polémique qui alimente l’effervescence, l’enthousiasme actuel pour l’accueil du Président Félix Tshisekedi. Occasion pour nombre de ses partisans et sympathisants de lui témoigner de leur solidarité. Mais aussitôt arrivé, »Fatshi beton » aura à s’envoler de nouveaux pour l’Asie. Dans quatre jours environs, il aura à prendre part à une exposition internationale à partir du 21 mars prochain. La RDC y sera à l’honneur le 22 mars, indiquent des sources concordantes.

KM
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici