Ecoutez cet article

Depuis la chute de Jean-Marc Kabund à la tête du parti présidentiel Union pour la Démocratie et le Progrès Social, les acteurs politiques choisissent leur camp d’appartenance. Sénateurs, députés, gouverneurs et autres réaffirment leur loyauté au président de la République, Félix Tshisekedi. Ce qui pousse le député national Claudel Lubaya à qualifier ces déclarations d’un ” épisode tragi-comique”.

Selon cet ancien gouverneur du Kasaï Occidental, ces serments traduisent l’incapacité de ces autorités à rencontrer les attentes du peuple. ” La valse des déclarations hypocrites dites de loyauté au président est un épisode tragi-comique et risible de notre histoire politique. Elle est le reflet du dévoiement des institutions publiques à des fins ludiques pour voiler leur incapacité à rencontrer les attentes citoyennes “, a-t-il dit.

Claudel Lubaya va encore plus loin et signale que le président de la République n’a pas besoin de tous ces serments parce que ces mêmes personnes l’avaient fait au président Joseph Kabila avant de changer. ” Notre président n’en a pas besoin. En son temps, jusqu’à la veille de la chute de la majorité FCC au parlement, Joseph Kabila avait reçu les mêmes acteurs, le même serment de fidélité. La suite, tout le monde la connaît “, fait-il remarquer.

Claudel Lubaya critique souvent le régime Tshisekedi. Pendant les élections il était proche de Lamuka avant de rejoindre Tshisekedi et ensuite l’a quitté.

Media Congo Press

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici