Ecoutez cet article

Dans ses vœux au corps diplomatique, le Chef de l’Etat a réitéré sa vision basée sur une politique de bon voisinage, d’amitié et de solidarité, et remercié tous les pays amis et frères qui l’ont assuré de leur accompagnement durant son mandat à la tête de l’Union Africaine.

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a prononcé devant les ambassadeurs étrangers réunis au Palais de la Nation, hier jeudi 27 janvier, à l’occasion de la cérémonie d’échange des vœux, un discours de politique étrangère mettant en exergue le retour de la RDC sur la scène internationale depuis son accession au pouvoir en 2019.

« A mon accession à la magistrature suprême, j’ai fait du retour de la République démocratique du Congo sur la scène internationale ma priorité avec comme objectif clair, de l’ouvrir au monde et de briser son isolement diplomatique. À ce jour, je peux me réjouir d’affirmer que la réintégration de mon pays dans le concert des nations est devenue une réalité », s’est félicité le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

A l’occasion, il a réitéré sa vision basée sur une politique de bon voisinage, d’amitié et de solidarité, en faisant remarquer que la RDC agit toujours pour la paix et la stabilité dans le monde via une approche multilatérale des enjeux globaux.

Compte tenu du nombre grandissant des pays qui ont au cours de ces trois dernières années, accrédité des ambassadeurs dans notre pays, a fait savoir Fatshi, la RDC a accrédité plusieurs ambassadeurs et chefs des missions dans différents pays, dans le but de jouer un rôle fondamental dicté par sa position géostratégique au cœur du continent africain.

Devant ses hôtes, le Chef de l’Etat a promis de nommer à la dignité d’ambassadeurs plusieurs diplomates de carrière en instance d’affectation auprès des pays amis.

Ce n’est pas tout. Le Président de la République souligne, qu’au cours de ses échanges avec des personnalités étrangères et des dirigeants d’organisations internationales ainsi que dans les rencontres auxquelles il prend part, il fait toujours valoir le point de vue de son pays lequel, martèle-t-il, «a besoin de vivre en paix et en sécurité, condition d’un développement durable, auquel aspire légitimement tous nos compatriotes ».

Ouverture vers de nouveaux horizons

Dans son discours, le Président de la République a évoqué des avancées notables qu’a connues le pays en 2021, au plan de la coopération internationale, avec notamment de nouvelles ouvertures vers les pays d’Asie, d’Amérique et de l’Océanie.

« Les retombées de la redynamisation de notre diplomatie, ne sont plus à démontrer, comme en témoigne la conclusion de plusieurs projets, accords et memoranda d’attente au cours des trois dernières années et particulièrement durant l’année écoulée », s’est exprimé Fatshi.

S’agissant de son mandat à la tête de l’Union Africaine, le Président Rd congolais remercie tous les pays amis et frères qui l’ont assuré de leur accompagnement.

Il exprime également sa gratitude à l’endroit de tous les ambassadeurs des pays membres de l’Organisation International de la Francophonie (OIT) pour leur soutien et accompagnement dans l’organisation des IXèmes Jeux de la Francophonie.

Fatshi a salué au passage la contribution de tous les partenaires de la RDC, spécialement ceux qui lui ont apporté leur soutien et contribué par leur ferme détermination, à la pacification progressive et au retour d’une stabilité dans sa partie Est.

Le Chef de l’Etat salue d’avance la République du Sénégal et son Président Macky Sall qui va prendre en février les rênes de l’Union africaine pour le compte de la région de l’Afrique de l’ouest.

« 2021, un tournant décisif… »

S’étant exprimé des instants plus tôt avant le Président Tshisekedi, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun et doyen du corps diplomatique accrédité en RDC, Martin Chungong Ayafor, a indiqué que l’année 2021 un tournant décisif pour la RDC.

Au plan diplomatique, cette année a permis d’assister au renouvellement des bureaux des deux chambres du Parlement, la requalification et refondation de la majorité parlementaire, la nomination d’un nouveau Premier ministre et d’une équipe gouvernementale, la mise en place des animateurs de la CENI, etc.

Pour lui, ces avancées s’inscrivent en droite ligne de la volonté du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi de poursuivre la mise en œuvre de la politique intérieure et le renforcement de l’autorité de l’Etat de droit.

« Nous vous félicitons de l’évolution encourageante du processus de préparation des prochaines élections qui se tiendront comme prévues en 2023 », a déclaré l’ambassadeur Martin Chungong Ayafor.

Evoquant les défis sociaux auxquels la RDC fait face, à savoir, l’accès de la population aux services sociaux de base, le doyen du corps diplomatique a salué l’instruction du Chef de l’Etat au gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des projets à impact rapide et visible ainsi que son invitation à ses concitoyens à participer à la construction du pays.

Martin Chungong a, en outre, exprimé les encouragements de l’ensemble de diplomates accrédités en RDC aux différentes réformes entreprises par le Président Félix Tshisekedi s’agissant de la lutte contre la corruption, le renforcement des institutions et de l’autorité de l’Etat, la mise en place de la Cour de compte, etc., tel qu’annoncé dans son traditionnel discours sur l’état de la nation, du 13 décembre dernier devant l’Assemblée nationale et le Sénat réunis en congrès.

Outre les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités en RDC, les speakers des chambres basse et haute, Christophe Mboso Nkodia et Modeste Bahati Lukwebo, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, les officiers généraux des FARDC et de la PNC ont pris part à cette cérémonie.

Didier KEBONGO
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici