Ecoutez cet article

Revue de presse du mercredi 9 décembre 2020.

Divorce FCC-CACH ! Le trinôme est depuis dimanche dernier dans tous les débats dans les rues de Kinshasa, après le discours du Président Félix Tshisekedi, annonçant ouvertement la rupture avec son ancien partenaire, rapporte Forum des As, qui rappelle que le mariage étant rompu, chaque conjoint range dorénavant ses clics et ses clacs, sans trop vouloir faire bonne contenance.

Les textes sont mis en sourdine. Moralité, l’opinion assiste impuissante à une épreuve de force entre le camp Félix Tshisekedi et celui de son prédécesseur Joseph Kabila. Dès lors qu’on quitte la force de la loi pour la loi de la force, l’image du pays se trouve ternie, regrette le quotidien.

Et cette épreuve de force se joue aussi sur le terrain du Palais du peuple, siège du Parlement, dont l’Assemblée nationale. A ce sujet, Politico.cd parle de la guerre des plénières jeudi 10 décembre.

En effet, explique le média en ligne, Jeannine Mabunda, présidente de cette chambre basse, vient de convoquer la plénière pour avec un seul point à l’ordre du jour : « la communication du bureau ». Le communiqué est signé par le député national et rapporteur, Célestin Musao. En même temps, la plénière pour examiner les pétitions adressées individuellement aux membres du bureau de l’Assemblée nationale aura lieu le même jeudi.

« Nous devons reconnaître à nos collègues qui sont accusés, le droit de faire leur défense », a dit le président du bureau d’âges, Mboso Nkodia, qui insiste que tout devrait se passer dans « l’amour, respect, dignité et décence. », ajoute Laplumeinfos.net

Selon le site d’informations, ce bureau ad-hoc va travailler avec 5 experts des pétitionnaires et 5 autres des non pétitionnaires pour déterminer la procédure à suivre sur l’examen des pétitions contre le bureau Mabunda.

Mais La Prospérité s’interroge : « Comment Jeanine Mabunda qui lui conteste la qualité et remet en cause la régularité de la procédure de sa désignation va-t-elle participer à une telle plénière sans se faire taper sur le doigt par sa famille politique, ni marcher contre ses propres convictions et intérêts politiques » ?

Pour Claudel Lubaya, cité par Actualité.cd, « la voie à suivre pour le bureau c’est de démissionner pour permettre à l’Assemblée nationale de retrouver sa sérénité. »

Entre temps, 7sur7.cd rappelle que la plénière sur l’installation d’un nouveau bureau d’âges, présidée par le doyen Mboso Kodia a constaté un quorum de 279 députés.

Et la cheffe de la Mission des Nations unies en RDC (MONUSCO), Leïla Zerrougui, de conseiller : la République démocratique du Congo ne peut pas se permettre une crise institutionnelle grave ». Un titre à retrouver dans les colonnes de Zoom-eco.net

Autre nouvelle à lire sur Cas-info.ca : « Le voyage de Joseph Kabila prévu pour ce mercredi 09 décembre est reporté pour le vendredi de la semaine encours », a annoncé le FCC coordination du Lualaba qui continue à sensibiliser les pour un accueil chaleureux à réserver au sénateur à vie.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici