Ecoutez cet article

Le désormais ancien conseiller du chef de l’État en matière de sécurité , François Beya, est déféré, depuis ce mardi 24 mai, devant la Cour militaire par l’auditorat général des FARDC.

Le collectif « Free François Beya », qui livre cette information, dit s’inquiéter de l’instrumentalisation de la justice par les proches du président de la République.

Arrêté pour atteinte à la sûreté de l’État , François Beya a été en détention dans les locaux de l’agence nationale des renseignements pendant une cinquantaine de jours.

Un procès équitable, soulignent plusieurs analystes, permettra de voir clair sur les « indices sérieux » d’atteinte à la sûreté évoqué par le porte-parole de la présidence de la République, lors de l’arrestation de François Beya.

Eric Wemba
Media Congo Press

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici