Ecoutez cet article

Le candidat malheureux à l’élection présidentielle 2018, Gabriel Mokia dénonce l’amateurisme des religieux en politique et les manigances du Front commun pour le Congo (FCC).

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici