La police a lancé des gaz lacrymogènes contre la foule immense qui prend part à la marche anti-Malonda sur initiative de la coalition Lamuka. Les manifestants proviennent de Masina avec à leur tête, Jean-Pierre Bemba.

La police ne veut pas autoriser les manifestants à passer par Limete pour poursuivre la marche. Elle propose qu’ils.se dirigent vers le terrain Tshopo dans la commune de Matete. Ce que les militants refusent.

Pendant ce temps, Bemba qui fait la marche depuis la place Pascal (Masina) se trouve bloqué sur le pont Matete.

Contexte

Depuis l’entérinement de Ronsard Malonda à la plénière de l’Assemblée nationale le 2 juillet dernier, plusieurs organisations sociopolitiques ont appelé à multiplier des manifestations pour exiger avant tout les réformes et l’audit de la CENI dont le rapport général sur le processus électoral passé n’est jamais examiné à la chambre basse du parlement.

Bemba, Fayulu, Katumbi et Muzito, leaders de Lamuka, ont dans leur dernier communiqué, dénoncé “les manoeuvres frauduleuses du FCC pour une fois de plus désigner les élus du sommet à la base, en se substituant au peuple congolais”.

La marche de Lamuka va intervenir après celle organisée par le CLC et les mouvements citoyens, ainsi que celle de l’UDPS pour la même cause. Au moins deux personnes dont un policier ont été tuées jeudi dernier lors de la marche de l’UDPS, mais cette dernière parle de six de ses militants tués.

Berith Yakitenge et Christine Tshibuyi
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici