Le chef-lieu de la province du Nord-Kivu s’apprête à accueillir ce week-end un mini-sommet des chefs d’Etat de la région des grands-Lacs. Yoweri Museveni de l’Ouganda, Paul Kagame du Rwanda, Evariste Ndayishimiye du Burundi, João Lourenço de l’Angola sont donc attendus pour cette rencontre organisée par le président Felix Antoine Tshisekedi de la RDC et qui se tiendra à l’Hôtel Serena.

Même si officiellement, rien n’a encore filtré sur l’ordre du jour, ce mini-sommet aurait comme objectif notamment, de décrisper les tensions entre l’Ouganda et le Rwanda, d’une part, et entre le Burundi et le Rwanda de l’autre. Une forte méfiance est observée ces derniers mois entre l’Ouganda et le Rwanda. Ces 2 pays s’accusent mutuellement d’espionnage, d’ingérence et de déstabilisation.

Il s’agit d’un énième sommet de réconciliation depuis plus d’un an de crise, sous la facilitation de leurs homologues congolais et angolais. Ce mini-sommet pourrait donc parvenir à arracher un accord entre les deux pays en crise.

Elu récemment Président du Burundi, Evariste Ndayishimiye, prendrait aussi part, pour sa toute première fois, à une telle rencontre. Depuis plus de 2 ans, il s’observe un regain des tensions politiques entre le Burundi et le Rwanda. Chacun de ces deux pays voisins accuse l’autre de soutenir des groupes rebelles, responsables de plusieurs attaques. Ce mini-sommet des chefs d’Etat, pourrait donc arracher un accord qui mettra fin aux tensions politiques qui fragilisent toute la région des grands-lacs.

D’autre part, ce mini-sommet pourrait évoquer l’accord-cadre d’Addis-Abeba. Accord signé le 24 février 2013 en vue de stabiliser notamment, l’Est de la République Démocratique du Congo.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici