Ecoutez cet article

Accusés de détournement des fonds alloués au programme des 100 jours du Président Félix Tshisekedi, le Directeur Général de l’Office des Voiries et Drainages (OVD), Benjamin Wenga ainsi que le Directeur Général de la Société Congolaise de Construction (SOCOC) Mobeste Makabuza, tous deux bénéficiaires de la grâce présidentielle, ont été libérés ce vendredi 08 janvier au terme d’une ordonnance signée le 31 décembre 2020 par le Président Félix Tshisekedi.

« Mon client est déjà libre. Il a été gracié par le président Félix Tshisekedi. Vous savez, la place de Modeste Makabuza n’est pas en prison, mais à Goma et à Bukavu aux côtés de la population pour superviser le déroulement des travaux des 100 jours », a tweeté Maître Éric Birindwa, avocat de Modeste Makabuza.

Modeste Makabuza avait été arrêté à Goma le 13 avril 2020 et transféré à Kinshasa puis condamné à une année des travaux forcés par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe le 23 juin 2020. Le 30 septembre 2020, Il a interjeté appel mais sa peine a été prolongée d’une année supplémentaire .

De son côté, Benjamin Wenga était condamné à trois ans de travaux forcés par la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe avant de voir sa peine alourdie à cinq ans.

Carmel NDEO
Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici