Ecoutez cet article

Face à un mal qui ronge davantage la société congolaise en général et le Katanga en particulier avec les propos tenus récemment par la députée Munongo Inamizi contre les Lubas qu’elle a traités de mangeurs de chien au Katanga, propos qui ont été sévèrement critiqués par l’opinion publique tant sur les réseaux sociaux que dans d’autres médias, le gouverneur du Haut- Katanga, Jacques Kyabula est monté au créneau pour dire non à ce fléau de plus en plus ravageur et diviseur des fils d’une seule et meme nation.

Il a donc sifflé la fin d’une recréation qui a assez duré. Jacques Kyabula Katwe frappé de sa casquette de coordonnateur de l’Union Sacrée de la Nation, USN/Haut-Katanga a dans un rassemblement au stade Lubumbashi sport plein comme un oeuf, réuni l’ensemble des fils et filles de sa province, les partis politiques membres de l’USN, les forces du Haut Katanga pour parler unité au tours du président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Les images de ce grand rendez- vous témoignent d’elles-mêmes. Le Haut Katanga prêt à entonner l’hymne de l’unité avec le reste des congolais. Halte donc au tribalisme.

L’occasion paraissait belle pour le chef de l’exécutif provincial du Haut Katanga de ramener les esprits vers des valeurs nobles, celles qui construisent, véhiculées selon le gouverneur, par le premier citoyen du pays. Ce rassemblement précédé d’une procession qui a emballé toute la ville de ville de Lubumbashi a démontré à la face du monde que les congolais peuvent placer la barre très haut contre le tribalisme. Jacques Kyabula a donné le ton et sonné le glas anti tribalisme dans son espace.

Il faut dire aussi que le coordonnateur de l’USN prépare ses troupes à la veille de l’arrivée du président de la République dans le Haut-Katanga où il est annoncé dans les jours qui viennent.

Zamenga Odimbale
Actu7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici