Écoutez cet article

L’ex- président par intérim de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund-A-Kabund, s’oppose à l’idée de son ancienne formation politique de le faire quitter l’Assemblée nationale. Il déclare qu’il a été élu par le peuple congolais et non par le parti au pouvoir.

Il a en outre ajouté que l’UDPS allait réclamer son siège à l’Assemblée nationale si c’est lui qui avait quitté ce parti. Or, a dit Jean-Marc Kabund, ce n’est pas le cas.

« Un député ne peut perdre son mandat que s’il a délibérément quitté le parti qui l’avait aligné aux élections. Tout le monde sait, j’ai été exclu de l’UDPS. Il ne devait pas y avoir débat, si on avait des gens qui réfléchissent normalement », a déclaré l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale ce vendredi sur les Antennes de nos confrères de la Radio France Internationale (RFI).

Et de poursuivre : « Ce n’est pas l’UDPS qui m’avait élu comme député national, je suis un élu du peuple. J’ai démissionné de ma fonction de premier vice-président parce que j’ai estimé que cette fonction, je l’avais acquise au nom de l’UDPS ».

Pour rappel, lors d’une mise au point faite le mercredi dernier, le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, avait annoncé, la récupération par son parti, du siège que Jean-Marc Kabund occupe à l’Assemblée nationale, ce dernier ayant aujourd’hui sa propre formation politique.

Fabrice Lukamba
24.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici