Ecoutez cet article

Invité ce vendredi 29 mars dans une activité de la jeunesse organisée par la coordination nationale des étudiants, le Président ad intérim de l’Udps Jean Marc Kabund a répondu à la question d’un étudiant concernant l’autorisation de l’installation des sénateurs par le Chef de l’État.

Pour Jean-Marc Kabund :

« Le faite que le Chef de l’État lève la suspension de l’installation du Sénat ne signifie pas que les poursuites judiciaires vont s’arrêter. Vous devriez savoir que les poursuites judiciaires vont continuer jusqu’à ce que les responsabilités soient établies. Notre constitution est clair à ce sujet, de lors qu’on constate l’anomalie dans son élection, le sénateur ou l’élu doit être invalidé » a-t-il déclaré

Et d’ajouter : « Jusqu’à preuve du contraire, ces élus bénéficient de la présomption de l’innocence. »

Suspendue à la suite de la réunion interinstitutionnelle suite allégations de corruption, l’installation du Sénat a été autorisé le jeudi 28 mars par le Chef de l’État, a en croire un communiqué de la présidence lu à la RTNC.

Roberto Tshahe

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici