Ecoutez cet article

Certaines forces sociales et politiques de la RDC n’ont pas digéré la désignation de Denis Kadima à la tête de la Ceni, car d’après elles, il est proche du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, qui risquerait d’occasionner une victoire de celui-ci à ces élections.

Dans un communiqué, Jean Pierre Bemba, Président National du Mouvement de Libération du Congo (MLC) met en garde les postulants des prochaines élections.

D’après lui, le fait d’avoir un représentant au bureau de la Ceni ne garantit pas la victoire électorale et en même temps, le fait de ne pas en avoir ne renvoie pas non plus à un échec programmé au scrutin.

Selon ce sénateur, l’ambition est d’avoir une CENI forte et non un président de la Ceni fort.

« Notre pays a accumulé assez de retard, il est temps pour nous de tourner nos regards vers l’avant et travailler main dans main pour atteindre nos objectifs communs du développement de notre pays. », a exhorté Jean Pierre Bemba.

Par ailleurs, il souscrit pour le renforcement de l’observation électorale nationale et internationale, tel qu’exprimé dans la déclaration conjointe de 18 pays de la communauté internationale le 26 octobre, et les encourage à accompagner le processus électoral en RDC, en vue de garantir la publication transparente des résultats conformément à la loi, reflétant exactement le choix du peuple à tous les niveaux.

Il faut rappeler que Denis Kadima et toute son équipe ont pris officiellement leurs fonctions ce vendredi au cours d’une cérémonie de remise et reprise avec le bureau Nangaa.

Ivan Honoré
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici