Ecoutez cet article

Depuis les États-Unis où il séjourne, le sénateur José Makila a réagi, après les menaces survenues, le dimanche 1er août, contre le cardinal Fridolin Ambongo.

“Mon cri va en alerte de tous les fils et filles de l’Equateur, le cardinal Ambongo est notre frère, nous ne pouvons pas attendre sa mort afin de réagir. Tenons nous prêt”, dit-il. “Est-ce que l’Union sacrée avait pour ambition de vouloir la mort du cardinal!”, s’exclame José Makila, au micro des confrères de la radio rurale de Gemena.

Et d’ajouter que “nous n’avons jamais vu de telles choses se produisent auparavant, même sous le règne du cardinal Malula qui attaquait le pouvoir Mobutu, ou encore notre feu Monseigneur Monsengwo qui a traité nos dirigeants de médiocre, nous n’avons vu aucune personne attaquer leur demeure ou menacer le cardinal”.

Des jeunes militants dit de l’Udps ont manifesté contre le cardinal Ambongo devant le centre Lindonge (Résidence du cardinal), suite à sa prise de position sur le processus de désignation des membres de la Ceni, l’accusant d’être contre le pouvoir en place.

Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici