Ecoutez cet article

Joseph Kabila s’est exprimé sur les sanctions de l’Union européenne. Au journal Le Soir (Belgique), il a expliqué sa position sur cette question.

“Moi, je fais pleinement confiance à tous ceux qui ont été sanctionnés, et surtout les officiers ; je sais qu’ils défendent l’état de droit. On me dit que si tout se passe bien lors des élections, les sanctions pourraient être levées. Mais moi je m’en fous. Pour les élections, tout va très bien se passer, et cela ne dépendra pas des sanctions. Ce seront les meilleures élections que ce pays aura connues depuis 1959. Je crois que nous aurons été du bon côté de l’histoire. Le Congo ne sera jamais à genoux, il sera toujours debout”.

Il a également évoqué le cas d’Emmanuel Ramazani Shadary.

« Si Shadary est élu, il sera le président de la RDC, en Belgique, il ne possède rien. Certains ont regretté que les individus visés n’aient pas eu l’occasion de se défendre. Moi, je demande pourquoi nous devrions aller nous justifier. Ces sanctions sont tout à fait illégales, injustes, arbitraires, orientées politiquement. Quelques pays d’Europe ne peuvent s’arroger le droit de nous sanctionner ainsi. Dans quel monde vivons-nous, où ceux qui ont la force ou croient l’avoir peuvent s’arroger un tel droit ? »

En fonction depuis le 17 janvier 2001, Joseph Kabila, 47 ans, a désigné Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du Front Commun pour le Congo (FCC), la coalition électorale dont il est l’autorité morale.

actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici