Ecoutez cet article

Poursuivi pour incitation à la haine tribale, le député provincial Dédé Ilunga a été jugé dans la soirée de ce vendredi en procès de flagrance.

Dans la phase d’instruction, le Ministère Public a présenté au tribunal le support contenant les propos de l’accusé. Mais ce dernier a nié cet élément audiovisuel. Néanmoins, il a reconnu que le visage est sien mais pas la voix. Ça doit être un montage, surtout avec la nouvelle technologie s’est défendu cet élu provincial.

Lors des réquisitoires, le Ministère Public a proposé au tribunal de condamné l’accusé pour l’infraction de tribalisme qui est établie en fait comme en droit ; A une peine d’une année de servitude pénale ; d’une amende de 2.000.000fc et le soumettre aux frais de justice, tarif plein. Tandis que la partie prévenue a plaidé quant à elle non coupable.

C’est tard dans la nuit, alors que venait de fouler le sol de Kolwezi la dépouille mortel de Michel Ilunga Kouvas, que le juge a prononcé son verdict. Après la délibération, la cour a, pour incitation à la haine tribale, décidé de condamner le député du territoire de Lubudi, Dédé Ilunga à une année de Servitude pénale et une amende de 2.000.000 Fc.

Ses avocats qui jugent arbitraire la décision du juge estiment que le ministère public n’a pas fourni des preuves car cette vidéo présentée dans un flash a été retravaillée dans un cyber café.

Kent Ilunga
Bosolo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici