Jean-Marc Kabund ne s’avoue pas vaincu. Ejecté de son fauteuil de 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, le Président ai de l’UDPS a du mal à digérer son remplacement au Bureau de la Chambre. Ce, en dépit de la désignation de Patricia Nseya par le Président de la République et Autorité morale du parti.

Refusant d’obtempérer, Jean-Marc Kabund vient d’introduire une requête au Conseil d’Etat pour faire annuler la procédure qui conduit à sa déchéance du poste de premier Vice-Président de la chambre basse du parlement.

Via ses avocats, Jean Marc Kabund sollicite auprès de cette haute juridiction, sous la direction du professeur Vunduawe, la surséance du calendrier publié par la Présidente Mabunda pour l’organisation de l’élection et l’installation du premier Vice-President de l’Assemblée nationale.

S’il obtient gain de cause dans sa démarche, le processus de sa destitution reviendra à la case de départ. Cette bataille judiciaire engagée d’une manière unilatérale, sans l’aval du parti, apparaît clairement comme un défi lancé par Jean- Marc Kabund à Félix Tshisekedi, qui vient de jeter son dévolu sur Patricia Nseya.

Le président intérimaire entre, par conséquent, en rébellion contre le directoire et le groupe parlementaire de son parti, qui ont pris acte de la désignation de l’élue de Likasi par le chef de l’Etat comme candidate unique du parti présidentiel à l’élection du 1er Vice-Président de la Chambre. Cette élection est prévue pour ce vendredi 12 juin au Palais du peuple.

Abandonné par son allié, le plus fidèle Augustin Kabuya, Jean Marc Kabund devient pratiquement un électron libre. Serait -il en rupture avec le président de la République? Difficile à dire. Toujours est-il qu’il a joué aux abonnés absents aux tractations menées par Félix Tshisekedi lors de la désignation de son successeur au bureau de l’Assemblée nationale.

Selon, un de ses proches, Jean Marc Kabund n’a pas digéré la présence du directoire, seule instance reconnue par le ministère de l’intérieur pour engager le parti jusqu’à l’organisation du congrès.

Les animateurs du dit directoire, Jacquemin Shabani, Victoire Wakenda … se sont toujours regardés en chiens de faïence avec Jean Marc Kabund qui tire sa légitimité comme président intérimaire de l’UDPS du mandat spécial signé par Félix Tshisekedi à la veille de son investiture comme 5ème président de la République Democratique du Congo.

” Il ne s’explique pas comment, le chef de l’Etat qu’il l’a soutenu contre le complot ourdi contre lui par le FCC ne lui a pas renvoyé l’ascenseur”, souligne la même source sous le sceau de l’anonymat.

Pendant ce temps, la campagne pour l’élection du premier vice-président de l’Assemblee nationale a démarré depuis hier mardi 9 décembre. Par un procès-verbal signé par la présidente de l’Assemblée nationale, la candidature de Patrice Nseya a été retenue par le bureau de l’Assemblée nationale.

Eric WEMBA
Forum des as

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici