Écoutez cet article

Le Président de la République Félix Tshisekedi a « instruit » le Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso de signer l’autorisation de sortie du député et toujours 1er Vice-président de la Chambre basse Jean-Marc Kabund, annoncent jeudi plusieurs médias à Kinshasa.

Une autorisation conditionnée à un devoir de discrétion et d’obligation pour le bénéficiaire, de s’abstenir durant son séjour extérieur, à toute déclaration sur la politique interne de son pays, ont précisé les mêmes sources.

Le Président Mboso se retrouve donc presque malgré lui, à obtempérer à un ukase de l’institution Président de la République, et de signer une autorisation de sortie sur laquelle il refusait crânement d’apposer sa signature depuis le 8 janvier dernier.

Avaler des couleuvres venues de la Présidence de la République, semble être devenue le passe- temps favori du speaker de l’Assemblée nationale depuis son accession au perchoir de l’hémicycle, à la faveur de la naissance de la majorité de l’union sacrée.

Garçon de courses ?

Considéré par ceux qui l’ont fait roi comme un simple factotum, Christophe Mboso a pratiquement perdu toute la considération due à l’animateur de la 2ème institution de la République, pour se muer en fait en un simple garçon de courses, prêt à faire toutes les volontés de son mandant.

Le Président de la République Félix Tshisekedi ne se donne même plus la peine d’arrondir les angles ou de soigner la forme, quand il somme la Chambre basse d’exécuter l’une ou l’autre de ses quatre volontés, avec l’antienne habituelle de « j’ai instruit le Parlement ».

Pour gage de sa docilité, le régime arrose généreusement le Bureau de l’Assemblée chaque mois d’un supplément de fonds spéciaux de 2 millions de dollars US, un peu comme pour apaiser les derniers scrupules des membres d’un Bureau aujourd’hui acculé au simple rôle de faire-valoir et de chambre d’enregistrement.

Certains élus nationaux, de plus en plus nombreux selon certaines sources, ont vite compris la combine, et se font délivrer des autorisations de sortie longue durée pour des « raisons médicales », aux frais de la princesse évidemment. Reste à savoir jusqu’à quand l’aventure va durer.

Infocongo
Mediacongo

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici