Ecoutez cet article

Le Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean Marc Kabund a répondu ce mercredi 28 mars à la convocation du tribunal de grande Instance de Kinshasa-Matete.

Le numéro 2 de l’UDPS est accusé de faux en écriture portés à sa charge par Tharcisse Loseke, président délégué de la dissidence de ce parti constituée par le camp du premier ministre Tshibala qui dénie à Kabund la qualité d’organiser le congrès de l’UDPS qui aura lieu du 30 au 31 mars courant.

“La stratégie des avocats de Kabund a consisté aujourd’hui à contester la congolité de Loseke. Nous avons soulevé ça comme premier moyen. Deuxième moyen, nous avons dit que Loseke n’a pas qualité d’intervenir dans les affaires internes d’un parti politique que Jean Marc Kabund, du reste reconnu par le ministère de l’intérieur comme chef de ce parti alors que Loseke fait partie d’un autre parti dirigé par Bruno Tshibala. Loseke n’a pas qualité d’engager un parti politique auquel il n’appartient pas”, a déclaré Peter Kazadi, avocat de Jean Marc Kabund après l’ouverture du procès.

Parmi les cadres qui ont accompagné le Secrétaire général, on note la présence de Félix Tshisekedi. L’audience se fait dans une petite salle de 10 mètres carré ne pouvant pas contenir les militants venus nombreux assister à l’audience.

Christine Tshibuyi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici