Écoutez cet article

Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya, a indiqué que les problèmes que connaît actuellement la République démocratique du Congo, n’ont pas permis à sa famille politique de réaliser tout ce qui était inscrit dans son projet de société.

Augustin Kabuya l’a déclaré lors de sa rencontre avec les présidents sectionnaires de l’UDPS de la ville de Kinshasa, le vendredi 15 avril 2022 au siège du Parti situé dans la commune de Limete.

Pour appuyer son argumentaire, Augustin Kabuya a évoqué notamment les résultats des élections de décembre 2018, qui ont vu la population confier la présidence de la République à l’UDPS et la majorité parlementaire au Front Commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila.

« Les problèmes que nous traversons n’ont pas permis de faire ce que l’UDPS avait comme projet. Même la Constitution de notre pays a des directives. Pour mettre sur pied un gouvernement il y a des procédures à suivre. On s’est retrouvé dans un contexte que personne ne pouvait s’imaginer. D’un côté, l’UDPS avait la magistrature suprême, et de l’autre côté, il y avait une autre personne qui avait sa majorité. Mais pour travailler qu’est-ce qu’on devait faire ? Nous étions obligés de nous incliner devant cette réalité de la Constitution », a indiqué Augustin Kabuya.

Dans la foulée, le secrétaire général de l’UDPS a condamné ceux qui, d’après lui, portent des accusations gratuites contre le président de la République.

« Mais qu’est-ce que nous n’avons pas entendu : Que Tshisekedi a trahi le combat…Toujours des accusations gratuites contre le chef de l’État », a fustigé le numéro un du parti présidentiel.

Signalons par ailleurs que le chef de l’État Félix Tshisekedi, tout comme sa famille politique, l’UDPS, ne cachent pas leur ambition de briguer un second mandat présidentiel. Pour l’UDPS, il faudra offrir à Félix Tshisekedi une majorité parlementaire pour éviter de revivre le scénario de la coalition FCC-CACH.

De son côté, la coalition LAMUKA portée par le Tandem Fayulu-Muzito se met déjà en ordre de bataille en vue des prochaines élections. C’est notamment dans ce cadre que les deux membres du Présidium ont lancé une série d’activités en provinces pour redynamiser leurs bases.

Jephté Kitsita
7sur7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici