Ecoutez cet article

Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) accuse le Front Commun pour le Congo (FCC) dont l’autorité morale est l’ex-chef de l’État Joseph Kabila, de vouloir tuer le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Lors d’une matinée politique tenue le samedi 28 novembre 2020 au siège du parti présidentiel situé dans la commune de Limite à Kinshasa, Augustin Kabuya a promis que l’UDPS se rendra dans les ambassades pour démontrer, vidéo à l’appui, que le FCC veut éliminer physiquement le chef de l’État.

“Ce qu’il faut retenir, est qu’ils ont promis de tuer le chef de l’État, le monde entier l’a entendu. Dès la semaine prochaine, nous allons faire une tournée avec ces vidéos, nous allons déposer dans toutes les ambassades, nous allons les traduire en leurs langues, pour qu’ils sachent que le FCC avait fait une réunion, où ils se sont entendus pour tuer le chef de l’État”, a déclaré Augustin Kabuya.

Cependant, le secrétaire général du parti dirigé par l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale Jean-Marc Kabund, a prévenu que l’UDPS n’a pas peur des intimidations.

“Nous n’avons pas peur des intimidations. Vous avez pris le risque de faire des réunions pour éliminer le chef de l’État. Nous ne vous laisserons pas (…) L’un d’entre vous l’a dit à travers les médias”, a affirmé le secrétaire général de l’UDPS.

Lors de la même activité, Augustin Kabuya a indiqué que la place de plusieurs membres du FCC est le Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa (ex-prison de Makala) pour les crimes qu’ils ont commis en République démocratique du Congo. D’autres par contre, a-t-il ajouté, doivent se retrouver à la CPI.

Pour rappel, les relations entre le FCC et le CACH se sont “sérieusement” dégradées depuis plusieurs semaines déjà. À la base de cette situation, la nomination de 3 nouveaux juges à la Cour Constitutionnelle par le président Tshisekedi, suivie de leur prestation de serment au Palais du Peuple.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

  1. FELLICITATION AU Dr DENIS MUGWEGWE !

    Ta plaidoirie pour les victimes des oppressions en RDC a transcendé les frontières des nations pour finalement m’atteindre ici où je suis à des Kilomètres de tout. Tout ce que tu dis constitue en mon sens une vérité gênante pour Hyppolite Kanambe allias Joseph Kabila et sa dynastie. Quels que soient les accords que ce criminel rwandais a conclu avec l’UDPS, Joseph Kabila doit comprendre qu’il est une persona non grata sur le sol congolais. Il est inimaginable que des intellectuels congolais de hauts niveaux du genre de Karubi Bin Kikaya se prosternent devant un petit étranger sans passé académique. Doit-on conclure que la personnalité de tout congolais est réductible à l’immoralité. En échange de quelques deniers, un Congolais peut-il tout ?
    Tel n’est pas ton cas, réparateur de nos sœurs victimes des exactions rwandaises dont Joseph Kabila est l’aspect dynamique. Du haut de ta voix, tu n’as cessé de défendre les opprimés du régime sanguinaire de Joseph Kabila dont l’existence ne vaut que par la grâce de l’UDPS. La légitimité du pouvoir n’émane que de la volonté du peuple et non d’un consensus politique conclu avec des chefs d’Etat des nations étrangères. Les confessions du FCC prouvent à suffisance que Joseph Kabila est mourant. Cette mort ne peut se matérialiser que par la dissolution du Parlement et sa substitution par les forces vives de la nation congolaise.
    Je rappelle à Felix Tshisekedi ce qu’a une fois dit son père Etienne Tshisekedi quand il s’est autoproclamé president de la RDC après le vol de sa victoire par Hyppolite Kanambe en 2016, ‘’c’est l’imperium qui me manque ici..’’ Cet imperium, Felix Tshisekedi l’a pour récrire la propre histoire de la RDC comme l’a recommandé une fois Patrice Emery Lumumba. Les consultations nationales que tous les coins du monde apprécient doivent se solder par la mise en place d’une Union sacrée afin d’isoler Joseph Kabila, et au mieux l’arrêter comme préalable pour la construction d’un Etat démocratique en RDC. Felix Tshisekedi a tout intérêt à emboité le pas à Joao Laurenco, le président angolais dont le chauvinisme a fait fuir Dos Santos, le Capverdien du territoire angolais. Métaphoriquement parlant, Joseph Kabila se définirait comme de la morve comme l’on peut facilement essouffler de sa narine sans considération aucune alors que le reste des Congolais constitue des arbres du village qu’il faut à tout prix préservés.
    Cher compatriote Mukwege, je te recommande de ne jamais lâcher prise et encore de reculer devant les adversités que tu confrontes au quotidien en défendant non seulement les patients que tu traites mais aussi les Congolais en général. Il n’y aucune partie du Congo qui peut être céder à des étrangers. La RDC n’appartient qu’aux Congolais telle que léguée par la Belgique, notre ancienne métropole le 30/06/1960. Continues à dénoncer toute force du mal sans peur, ni crainte. Comme tu le sais déjà, les menaces des morts qui vous sont proférées ne changeront à ta nature. Loin de t’affaiblir, que ces menaces te raffermissent bien au contraire. Si les ennemis que nous combattons estiment que la mort se veut une façon d’intimider les Congolais pour se faire accepter, je leur dis que la mort n’est pas une perte surtout quand elle se produit dans le cadre de la sauvegarde des valeurs patriotique de sa propre nation. Si elle te surprend dans ce sens, sers-lui vaillamment la main. Notre paysage politique n’est-il pas plein des héros dont le sacrifice correspond à tout un culte de la patrie congolaise. En guise d’exemple, qu’il me soit permit de citer Patrice Emery Lumumba qui n’a cessé de prêcher l’unité de la RDC même en face de la mort. Etienne Tshisekedi, le patriarche de la présente démocratie congolaise dont la non-violence a fini par fléchir Mobutu. Floribert et bien d’autres dont les noms sont imprimés en lettre d’or dans les annales de l’histoire se sont adonnés au prix de leurs vies à la dénonciation du mal qui érode notre pays.
    A toi notre frère de sang Felix Tshisekedi, les Congolais ne te demandent pas plus. A l’instar de ton père qui a fermement résisté l’influence mobutienne sous toutes ses formes, les Congolais veulent qu’à travers les consultations qui sont encours qu’il soit établi un gouvernement d’union nationale pour croupir Joseph Kabila.
    Chers compatriotes congolais ! Où que vous soyez, dans quelle qu’entreprise que vous soyez impliqués, quelle que soit votre appartenance ethnique, sachez que la RDC a un seul ennemi qu’elle doit se défaire vaille que vaille. Son nom n’est autre qu’Hyppolite Kanambe Allias Joseph Kabila. Il est grand temps d’éviter les erreurs que nous avions commises à la Conférence Nationale Souveraine Exécutoire dont les conséquences sont l’occupation actuelle de notre territoire en vue de le balkaniser. Que vive la RDC unie ! Que vive Dr Denis Mukwege !
    Ton compatriote
    Zacharie Bilenge Mwadi Wanyama Kawena ne Musambi
    Pour la RDC, je mourrai.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici