Paul Kagame s’est exprimé ce dimanche à l’occasion d’une séance télévisée des questions et réponses des rwandais. Il a été appelé à répondre à la question sur la candidature de la RDC à la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est (East African Community, EAC ou CAE) qui regroupe le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Soudan du Sud et la Tanzanie.

« Une demande écrite a été faite. Le dossier est au secrétariat. Le reste appartient aux gens de se renseigner sur la demande. Je ne pense pas que quiconque s’oppose parce que cela nous profite à tous en tant que communauté », a t-il déclaré .

Participant le 8 décembre 2019, comme panéliste au Kusi Ideas Festival, aux côtés d’autres dirigeants africains, Félix Tshisekedi avait insisté sur la place géostratégique de la RDC en Afrique.

« C’est pourquoi, l’enjeu des infrastructures est très important. Il faut que le Congo qui jusqu’ici était l’un des derniers dans ce domaine se lance dans la construction des infrastructures parce que cela va favoriser l’intégration régionale. C’est ce qui nous a poussé récemment à faire la demande d’adhésion à l’EAC. Nous pensons que l’Afrique ne va pas réussir immédiatement une intégration dans toute sa largeur. Cela ira étape par étape », a-t-il ajouté.

L’EAC avait été lancé en 2010, son propre marché commun des biens, du travail et des capitaux de la région. La région de l’Afrique de l’Est couvre une superficie de 1,8 million de km2 avec une population d’environ 150 millions et dispose d’importantes ressources naturelles. Le siège de l’organisation, actuellement dirigée par Paul Kagame, est à Arusha, en Tanzanie.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici