Ecoutez cet article

Lors de la conférence de presse tenue samedi 23 mars dernier par les leaders de LAMUKA à l’issue de leurs travaux sur l’avenir de cette coalition qui a duré 3 jours à Bruxelles, Moïse Katumbi Chapwe répondant à une question sur sa position vis-à-vis de Félix Tshisekedi, a laissé entendre que le chef de l’État est un frère.

Selon le président de la plateforme Ensemble pour le Changement, le mal congolais est tout simplement l’ancien chef de l’État Joseph Kabila Kabange.

“Le communiqué est très clair. Félix est un frère. Je l’ai accompagné jusqu’à Genève. Et à Genève, on avait choisi Martin Fayulu pour être le candidat. Et nous nous sommes battus pour ça. Il faut décortiquer le mal. Le mal, c’est quoi dans notre pays? Pourquoi le pays n’avance pas ? Pourquoi il y a eu fraude? Le mal, c’est Kabila”, a déclaré Moïse Katumbi.

Bien avant cette rencontre des principaux leaders de LAMUKA, la plateforme de Moïse Katumbi avait par l’entremise de son vice-président Pierre Lumbi, déclaré que le combat pour la vérité des urnes avait atteint ses limites et qu’il devait laisser place à celui pour l’instauration de l’État de droit.

Rappelons par ailleurs que c’est sous la présidence de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, que l’opposant Moïse Katumbi a pu obtenir son passeport congolais. Chose qui ne s’était pas produite sous l’ancien régime.

Des signes qui avaient conduit certains analystes et observateurs à évoquer un prétendu rapprochement entre le camp Tshisekedi et celui de Katumbi.

Soulignons en outre que dans leur déclaration finale, les leaders de LAMUKA sont restés évasifs quant à la suite du combat pour la vérité des urnes tant prôné par Martin Fayulu Madidi, candidat choisi pour représenter cette coalition à l’élection présidentielle de décembre 2018.

“Les leaders de LAMUKA sont déterminés à poursuivre sans relâche le combat pour déraciner les antivaleurs qui handicapent les progrès de la société congolaise dans tous les domaines”, ont-ils dit.

Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu et Mbusa Nyamwisi ont par contre promis de rendre public dans les prochains jours, la nouvelle configuration de LAMUKA, qui se transformera en une plateforme politique.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici