La police nationale congolaise de la ville province de Kinshasa a présenté, ce vendredi 2 octobre 2020, au gouverneur Gentiny Ngobila, 812 personnes présumées “Kulunas”, bandits urbains. La cérémonie a eu lieu au terrain Flamboyant dans la commune de la Gombe.

Il s’agit des présumés auteurs de l’insécurité grandissante dans la capitale congolaise. La police nationale a saisi des dizaines d’armes blanches et deux armes d’assaut.

Pour sa part, le gouverneur Gentiny Ngobila a d’abord félicité la police nationale pour le travail abattu. Il a également remercié la population qui a collaboré avec les agents de l’ordre. Gentiny Ngobila a invité les Commissaires des districts de la police à accompagner la vision du chef de l’État consistant à sécuriser toute la population eau pays. Le chef de l’exécutif provincial a indiqué que tous les Kulunas qui ont tué et violé seront jugés et condamnés à de lourdes peines.

C’est dans ce cadre que ” plus de 600 bandits sont actuellement en train de répondre de leurs devant les institutions judiciaires compétentes”, avait indiqué le gouverneur au cours du Conseil des ministres provinciaux.

Pour ceux qui ont commis des infractions jugées légères, ils seront conduits à Kaniama Kasese dans le Haut-Katanga où ils seront soumis à des travaux des champs tout comme les enfants de la rue errant au centre-ville de la capitale congolaise.

Auguy Mudiayi
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici