Ecoutez cet article

« Comme le gouverneur est rentré, on aura une grande réunion pour qu’on mette fin à ce comportement des rébellions des wewas. La solidarité n’est pas comme ça », annonce, sur Top Congo FM, le Général Sylvano Kasongo après que les Wewas (moto-taximen) aient incendié un bus venant de Lufu consumant toute sa cargaison ce lundi 4 novembre 2019 sur la route de Matadi.

« Ce n’est pas parce qu’un wewa est fauché par un accident que ses collègues doivent venir mettre le feu dans le bus. Ce sont des comportements inacceptables », s’énerve le patron de la Police ville de Kinshasa.

Qui prévient: « je crois que l’autorité urbaine va prendre des mesures pour qu’on puisse identifier tous les Wewas, qu’ils [puissent avoir et porter] des casques, des plaques, des gilets et des permis de conduire. On va leur donner un délai et après, on va sévir ».

Le Général Sylvano Kasongo reconnaît que « les Wewas aident les Kinois dans la mobilité », mais déplore « leur comportement sur le terrain qui commence à gêner. Ils se croient être au-dessus de la loi. Ils se rendent justice. Ce n’est pas une menace aujourd’hui, mais il peut le devenir demain ».

La semaine dernière, les Wewas avaient brûlé un bus TRANSCO au croisement des avenues Kasa-Vubu et Kabinda dans la commune de la Gombe, après qu’un policier ait abattu l’un d’eux. Vers le marché Gambela, c’est un bus Esprit de vie qui venait d’être également incendié.

Barick Bwematelwa
Top Congo FM

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici