C’est depuis le mardi 24 mars que les personnes ayant été en contact avec Faustin Fitika, le premier malade confirmé et guéri de coronavirus, sont sorties de leur isolement.

Ces personnes affirment avoir respecté les consignes de la quarantaine mais se plaignent tout de même des conditions de cet isolement.

D’après eux, les autorités n’ont rien respecté de tout ce qu’elles ont promis. Aucun kit durant les 14 jours, et pas de document attestant qu’ils étaient soumis à la quarantaine.

Jerly Bukolo, procureur général près la cour d’appel de Tanganyika à Kalemie figure parmi ces personnes. « Aucun de médecins n’est passé, ce sont des agents de la commune de Bandalungwa qui passaient pour prélever la température, et ils n’ont jamais constaté quoi que ce soit pendant les quatorze jours », affirme-t-il.

LIRE AUSSI: RDC-Coronavirus : “On nous a dit qu’à l’aéroport si vous donnez une somme d’argent, on peut vous laisser passer” (Dr Muyembe)

Pour lui, la fin de la quarantaine correspond à la reprise normale des activités parce que « depuis la quarantaine, on n’est jamais monté sur une moto, prendre un autre véhicule automoteur ».

Durant cet isolement, « ils n’ont jamais rien fait, pas de kit, rien du tout », a déclaré Jerly Bukolo.

« En principe il nous faut un document attestant que nous étions en quarantaine, mais je crois que ce sont des choses que ceux qui avaient décidé de la quarantaine n’avaient pas prévu. C’est maintenant qu’ils réfléchissent sur la sortie. On voit que on tâtonne », a-t-il déploré.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici