Ecoutez cet article

Le Communicateur du Front Commun pour le Congo (FCC), André Alain Atundu a appelé les autorités nationales à réduire le nombre d’agents de la police et de l’armée commis auprès de certaines personnalités en vue de prévenir des abus. L’appel a été lancé dimanche 3 novembre, au regard des meurtres commis par des éléments de la police la semaine dernière à Kinshasa.

«la tragédie des meurtres par balle des citoyens ordinaires par des agents chargés d’assurer la protection et de leurs biens devrait interpeller, tout nationaliste, tout compatriote a fortiori les autorités nationales, civiles et militaires. Ces bavures sont inacceptables, indéfendables et la justice a eu raison d’avoir la main particulièrement lourde dans le jugement de ces assassins pénitents.

Les autorités nationales devraient a la suite de ces incidents devenus récurrents, réduire de façon drastique le bénéficiaire et le nombre des agents de las protection de la police et de l’armée, les conditions de l’utilisation a des fins individuelles des agents de l’ordre et de forces de la défense devraient être plus restrictifs », a souhaité le Porte-parole de la Majorité Présidentielle 2018.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici