Les mouvements citoyens Lutte pour le changement (LUCHA) et Filimbi projettent un sit-in le vendredi 04 septembre 2020, devant la résidence de l’ambassade du Rwanda à Kinshasa pour exiger le départ de son ambassadeur Vincent Karega de la RDC.

Un sit-in qui annoncera le lancement d’une mobilisation pacifique pour condamner les déclarations “méprisantes” et “négationnistes”, de Karega en rapport avec le massacre des congolais le 24 août 1998 à Kasika dans la province du Sud-Kivu, indique un communiqué conjoint de LUCHA et Filimbi.

“Nous demandons au gouvernement congolais d’expulser sans délai l’ambassadeur Vincent Karega en signe de protestation contre l’attitude insultante de ce dernier et les menaces de James Kabarebe contre le Dr. Mukwege”, ont signé les deux structures.

Selon la LUCHA et Filimbi, les propos de V. Karega qui constituent “une grave insulte pour notre nation et pour notre mémoire collective”, surviennent après les “menaces à peine voilées proférées à la télévision publique rwandaise par l’ancien chef de l’État-major de l’armée rwandaise, James Kabarebe à l’endroit du docteur Denis Mukwege”

Pour les deux mouvements citoyens l’attitude “révisionniste”, des autorités rwandaises, leur “mépris sans pareil envers les victimes de leurs crimes et les intimidations”, trouvent malheureusement “un terrain actif dans l’indifférence de plus hautes autorités”.

“Pour illustrer cela, au lendemain de ses propos, l’ambassadeur rwandais a été reçu par le président Tshisekedi sans que la présidence fasse savoir si la RDC a protesté ou pas. En outre, les institutions de notre pays ne font toujours rien pour commémorer les victimes congolais et pour que la justice soit rendue”, renseigne le communiqué.

Un peu plus tôt, Martin Fayulu l’un de membres du présidium de la coalition LAMUKA avait demandé aussi l’expulsion de l’ambassadeur rwandais de la RDC.

Ange Makadi Ngoy

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici