Ecoutez cet article

L’artiste musicien, Koffi Olomide s’est présenté ce jeudi 2 décembre 2021, devant la population de la ville de Beni au Nord-Kivu, sous sa casquette d’ambassadeur de la paix.

Aussitôt arrivé les avant-midi dans la ville martyre, le patron de Quartier Latin international a présenté ses civilités comme de coutume au maire policier Muteba Kashale Narcisse avant d’assister les militaires blessés de guerre victimes des atrocités des rebelles ougandais de Forces démocratiques alliées (Adf). Ils sont internés aux pavillons militaires à l’hôpital gêneral de Référence de Beni.

« … Je savais qu’il y avait des blessés et je savais qu’il y a des gens qui ont risqué leur vie pour notre pays. Je suis parti les saluer pour leur dire de ne pas se décourager car ils ne sont pas seuls », a-t-il expliqué, affichant un air très compatissant.

Pour Koffi Olomide, il est possible d’éradiquer l’insécurité à Beni non seulement par les armes mais aussi à travers les mots ou la parole. « Je voulais dire à mes compatriotes de Beni qu’ils ont un soldat de plus mais pas n’importe lequel. Vous savez qu’il n’y a pas que les balles, il n’y a pas que le fusil mais par les mots, on peut aussi mettre fin aux guerres », a rappelé le grand Mopao, arborant la tenue des contingents de la Monusco. Le musicien affirme être venu exprimer sa compassion aux habitants de Beni.

« A ceux-là qui ont perdu leurs frères, je voulais exprimer ma totale solidarité. J’aurais pu rester à Paris ou à Kinshasa ou aller où je veux mais j’ai choisi de venir à Beni car on en avait assez des intox », a précisé Koffi Olomide.

Depuis qu’il séjourne au Nord-Kivu, le patron de Quartier latin se présente dans une casquette purement humanitaire. Il mobilise les fonds pour aider les militaires au front mais aussi les populations victimes des exactions des terroristes ougandais.

Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici