Selon l’abbé Donatien Nshole, l’approche du collectif des signataires de l’appel du 11 juillet 2020 rime bien avec la vision de l’Eglise catholique.

L’approche du ”Groupe des 13”, axé sur la quête d’un consensus en matière des réformes électorales, rime bien avec la vision de l’Eglise catholique de la République démocratique du Congo. C’est du moins ce qu’a déclaré l’abbé Donatien Nshole à l’issue de l’entretien que cette délégation a eu hier mercredi 5 août avec une équipe de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) au Centre interdiocésain.

Se confiant à la presse au terme de cette rencontre, le Secrétaire général de la CENCO a estimé qu’il y a une convergence des vues entre l’Eglise catholique et le collectif des 13 signataires de l’appel du 11 juillet dernier. Basée sur le consensus, la démarche amorcée par cette équipe hétérogène, en vue de baliser la voie à un processus électoral apaisé, a reçu l’assentiment du clergé catholique, atteste l’abbé Nshole.

“Nous étions heureux de recevoir ce groupe. Nous avons compris que c’est une dynamique de construction d’un consensus sociétal autour de quatre points majeurs : la réforme de la Commission électorale nationale du Congo (CENI) et de la Loi électorale, la programmation financière et la révision de quelques articles de la Constitution”, a déclaré le porte-parole de l’épiscopat catholique du Congo.

LA DEPOLITISATION DE LA CENI…

“Nous avons rappelé à ce groupe ce que les évêques ont déjà dit sur la matière qui les concerne, notamment la dépolitisation de la CENI, la nécessité des réformes consensuelles et le fait de ne pas toucher aux articles verrouillés de la Constitution”, a renchéri l’abbé Nshole.

Concret, réaliste, prévoyant, le projet présenté par les 13 signataires de l’appel du 11 juillet 2020 fera l’objet d’une étude minutieuse au sein de la CENCO, fait remarquer l’abbé Donatien Nshole. Ce projet aura, selon lui, besoin de l’accompagnement des pères évêques pour être mené à bon port. D’où, la nécessité de les consulter.

L’IMPLICATION DE L’EGLISE

Pour leur part, les membres du collectif ont été satisfaits de l’accueil que leur a réservé l’épiscopat catholique. Ils se sentent soulagés d’avoir atteint un de leurs objectifs, à savoir : solliciter l’implication de l’Eglise pour ce projet des réformes électorales et recueillir ses suggestions idoines.

“Nous sommes pratiquement à mi-parcours de toutes les consultations que nous sommes en train de faire. Nous avons entamé ces démarches en contactant tout d’abord les institutions officielles, notamment la Présidence de la république, le Gouvernement, la Société civile…”, a rapporté, pour sa part, Jean-Pierre Muhongu, le porte-parole du Groupe des 13.

“Nous avons, poursuit-il, eu beaucoup de séances avec les forces sociales. Et la CENCO est l’une de ces forces qu’il fallait consulter pour chercher le consensus, afin de pouvoir proposer des réformes sur les élections. Nous savons que l’Eglise catholique a beaucoup travaillé sur le consensus. Nous avons donc besoin d’elle pour continuer à chercher ce consensus. La Cenco nous a, dès lors, ouvert les portes. Nous allons ainsi travailler avec elle”.

FAUSSE ALERTE SUR UN ”GLISSEMENT” EN VUE

A ceux qui accusent le Groupe des 13 de vouloir, à travers leur démarche, ”préparer le glissement”, le porte-parole de la délégation apaise leurs inquiétudes. “Il n’y a personne ici qui a parlé de glissement, s’exclame-t-il. On est plutôt en train de travailler sur la planification financière et sur la programmation des élections pour qu’on puisse respecter le délai”.

Constitué en majorité d’élus nationaux et de quelques acteurs de la Société civile, le ”Groupe des 13” milite pour mettre un terme à la brouille et aux violences avant, pendant et après les élections. Parmi les personnalités qui ont pris part à la rencontre du Centre interdiocésain, on a noté la présence de Delly Sesanga, d’Henri Thomas Lokondo, de Jacques Ndjoli, de Jean-Jacques Mamba, de Jean-Pierre Muhongu, de Patrick Muyaya, de Mukoko Samba, d’André Lubaya…

Yves KALIKAT et Eric WEMBA
Forum des as

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici