Ecoutez cet article

La plateforme politique Dynamique de l’opposition, proche de l’opposant Martin Fayulu, vient de claquer la porte au groupe parlementaire MLC-Alliés, après l’adhésion de celui-ci à l’Union sacrée de la Nation de Félix Tshisekedi. Dans une correspondance adressée au Président du bureau d’âge de l’Assemblée nationale, ce regroupement politique annonce le retrait de ses députés nationaux du groupe parlementaire MLC-ADN.

Se fondant sur l’art 54 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui dispose en son alinéa 1 que le groupe parlementaire est défini comme tout groupe politique formé des membres de l’Assemblée partageant les mêmes opinions politiques, la Dynamique de l’opposition fait savoir que leur regroupement politique “est à mille lieues de partager les mêmes opinions et convictions avec ses partenaires du début de la législature ayant constitué le groupe parlementaire MLC-ADN”.

De ce qui précède, la Dynamique de l’opposition a signifié au Président du bureau d’âge, Christophe Mboso, “le retrait” de ses députés du groupe parlementaire MLC-ADN. Elle rappelle que “sur pied de l’art 54 alinéa 7 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale chaque député est membre du groupe auquel appartient le parti ou le regroupement politique dans le cadre duquel il a été élu”. À la Dynamique de l’opposition de prévenir que : “la non observance de ce retrait par tout député élu dans le cadre de notre organisation sera considérée comme une démission volontaire de sa part et le député concerné devra en tirer toutes les conséquences”.

Stéphie MUKINZI
Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici