“Nous demandons le juste retour des reliques de Patrice Emery Lumumba sur la terre de ses ancêtres afin que nous payions notre tribut de deuil filial”, écrit Juliana Amato Lumumba (Photo), fille de feu Patrice Lumumba, au Roi Phillippe des Belges, dans une correspondance à l’occasion de la célébration de la fête nationale de la Belgique.

“60 ans après l’indicible assassinat, nous croyons que le temps de l’acharnement punitif sur la dépouille de Lumumba est passé et que l’heure de la justice est arrivée”, peut-on encore y lire.

“Nous connaissons un homme d’humanité et d’aménité”, note l’ex-ministre sous sous Kabila.

Aussi, poursuit Juliana Lumumba, “nous refusons de croire que vous puissiez rester impassible devant ce deuil interminable qui prend des dimensions neurasthéniques chaque fois qu’on se rappelle que les restes de Patrice Emery Lumumba servent, d’une part, de trophées à certains de vos concitoyens, et d’autre part, de biens sépulcres sous séquestre de la justice de votre royaume!”, s’exclame-t-elle.

Enfin, achève-t-elle, “au nom de la grande famille Lumumba, j’en appelle à votre esprit de justice et demeure convaincue du fond du coeur, qu’une suite favorable sera donné à cette requête”.

Seulement, interrogée par Top Congo fm, Juliana Lumumba fait savoir que 3 semaines après, “elle n’a reçu, jusque maintenant, aucune suite” de sa lettre adressée à sa Majesté le roi des belges.

Restes gardés au Palais de la Justice belge

Premier Premier ministre du Congo indépendant, Patrice Emery Lumumba a été assassiné le 17 janvier 1961 avec ses 2 compagnons d’infortune, Maurice Mpolo et Joseph Okito, peu de temps après leur atterrissage à l’aéroport de Lubumbashi, alors Elisabethvile, capitale de la République sécessionniste du Katanga.

3 jours après, soit le 21 janvier 1960, les 3 corps sont déterrés, découpés en morceaux puis dissouts dans l’acide sulfurique. Ce que l’acide ne peut dissoudre est brûlé et les cendres dispersées.

Un des bourreaux se vantera dans un documentaire, de garder, en souvenir, “quelque 2 dents” de l’illustre disparu avant de se rétracter.

“J’ai la certitude maintenant que les restes se trouvent sous scellés au Palais de Justice en Belgique”, affirme Juliana Lumumba.

Top Congo

1 COMMENTAIRE

  1. Que sert-il de tuer?
    Les assassins de Patrice Emery Lumumba ont tous subi le châtiment qu’ils méritaient.
    D’aucuns se souviendraient que les complices dans l’assassinat de Patrice Emery Lumumba se sont exposés à tour de rôle au même châtiment. Moise Tshombe, l’homme fort du Katanga est mort en détention en Algérie de suite d’une crise cardiaque alors qu’il était arrêté par l’administration Boumediene qui le soupçonnait d’avoir joué un rôle capitale dans le meurtre de l’ancien premier ministre de la RDC. Quant à Joseph Kasavubu, c’est dans son village à Boma qu’il a rendu l’âme dans des conditions sinistres après le renversement de son régime par Joseph Mobutu. Apres trois décennies de règne, ce dernier fut abandonné dans les poubelles de l’histoire et alla finir ses jours au royaume du Maroc suite à la décadence de son régime en 1997.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici