Écoutez cet article

L’ancien Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité, François Beya, a bénéficié depuis hier mardi 16 août 2022, d’une liberté provisoire. Tenant compte du rapport médical du concerné, la Haute Cour militaire a répondu favorablement à la demande du présumé. Des médecins consultés par les juges avaient souligné la nécessité de faire transférer François Beya pour des soins car son état de santé était préoccupant. Malgré la liberté provisoire, un mouvement a haussé le ton pour réclamer l’acquittement de l’ancien Conseiller spécial.

Le coordonnateur du mouvement pro Beya, Victor Tesongo, à travers les confrères d’Infos.cd, continue à condamner ‘’la violation des droits de François Beya’’. « La Haute cour militaire devrait mettre fin à ce procès de parodie et remettre définitivement François Beya en liberté », fait savoir Victor Tesongo.

François Beya a été arrêté depuis février dernier par les agents des services de renseignement, avant d’être transféré à Makala quelques semaines plus tard.

Il est poursuivi devant la Haute cour militaire pour notamment « tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat» et « propos injurieux » à l’égard du Chef de l’Etat. Ce mardi, la Haute cour militaire lui a accordé une liberté provisoire pour raisons de santé. Il pourrait quitter le pays pour suivre des soins à l’étranger.

La Pros.

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici