Ecoutez cet article

Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi à Kinshasa, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement a évoqué plusieurs questions qui défraient la chronique ces derniers jours sur la toile.

La question de la congolité initiée par Noël TSHIANI a été également mis au centre comme tant d’autres questions: le conflit entre la fondation Denise Nyakeru et la LUCHA et la dépolitisation de la CENI qui est le leitmotiv de la démarche de ce mouvement citoyen actuellement.

Dans leur speach, les communicateurs de la LUCHA fustigent la promulgation de la loi sur la CENI qui selon eux consacre la politisation de cette institution d’appui à la démocratie d’une part et qui tue son principe fondateur de l’indépendance d’autre part.

Dans le dossier relatif au conflit entre la fondation Nyekeru et la LUCHA, le détournement des vivres et non vivres destinés aux populations de Goma sinistré d’une catastrophe naturelle qui est la pomme de discorde. Selon ces activistes du mouvement citoyen, la LUCHA a dénoncé le détournement mais curieusement c’est le dénonciateur qui est poursuivi par la justice alors que les présumés coupables ou détourneurs sont en circulation libre.

Parlant de la proposition de loi faite par Noël TSHIANI, la LUCHA craint que le pays soit replongé dans un conflit qui ne dit pas son nom créé par une loi qu’ils qualifient de raciale, discriminatoire et non républicaine.

Le mouvement citoyen lutte pour le changement promet de se rallier derrière le pouvoir en place si leur cahier de charge est accepté et pris en compte par la classe dirigeante actuelle.

Jean Désiré Mukanz
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici