Ecoutez cet article

Les fouilles entreprises par la police scientifique depuis le milieu de la semaine ont pris fin. Une personne de la famille du général déserteur a été interpellée. En dehors de l’arsenal impressionnant et une multitude de documents découverts, les enquêteurs n’ont trouvé que quelques tenues de policier enfouies sous terre.

Il s’agit de quatre tenues de policiers en bon état. Des tenues qui auraient vraisemblablement été lavées à l’eau avant d’être placées sous terre. La police scientifique s’y intéresse autant qu’aux échantillons de ce qui semblait être du sang coagulé prélevés dans la petite salle attenante à la cuisine de la villa, un local isolé dont il a fallu forcer l’accès pour découvrir un congélateur avec à côté un lit de morgue. Les enquêteurs affirment avoir été attirés par l’odeur qui émanait de ce petit local.

Une parente de John Numbi a été interpellée pour besoin d’enquête lors du déguerpissement, le jour même où les armes ont été découvertes dans la maison. Venue de Lubumbashi il y a trois mois, elle avait posé ses valises dans cette maison alors que le général déserteur était lui-même resté dans le Haut-Katanga avant sa fuite du pays. Cette dame se trouve en détention dans la prison centrale de Makala, selon des sources judiciaires.

John Numbi est cité comme le commanditaire du double assassinat des activistes des droits de l’Homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana dans les installations de la police nationale en juin 2010. Quatre personnes se trouvent en détention à Kinshasa. Six autres sont en cavale dont trois reconnaissent leur participation directe à ce crime dont le procès va s’ouvrir d’ici peu à la Haute Cour militaire.

RFI

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici