Ecoutez cet article

Revue de presse du vendredi 23 juillet 2021.

« Il n’y a pas de place pour satisfaire les caprices de quelque autorité morale que ce soit, ni de vous conformer à la logique de vos partis ». Tel est l’appel de Félix Antoine Tshisekedi aux membres du Gouvernement réunis jeudi 22 juillet 2021, à Fleuve Congo Hôtel, en séminaire axé sur la solidarité et la cohésion en vue de la réalisation des objectifs définis dans Programme d’action, tel qu’adopté par les Députés Nationaux, lors de l’investiture. C’est l’information que la presse congolaise aborde.

Ni enseignements académiques, ni masturbation intellectuelle. Dans sa foi, le Président de la République considère ce séminaire, en effet, comme une aubaine permettant d’engager des discussions afin d’en tirer des expériences mutuellement avantageuses et instructives pour tous les participants, contextualise La Prospérité.

« Créer une dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur les résultats », voilà la thématique retenue afin qu’au bout de trois jours d’incubation et de « lavage des cerveaux », du 22 au 24 juillet 2021, les membres du Gouvernement qui seront ainsi formés, soient suffisamment imprégnés de la vision du Président de la République en vue de son application sans échancrure, ni fioriture dans leurs secteurs respectifs.

La démarche menée auprès du Premier Ministre par certains ministres et vice-ministres issus d’une plateforme politique pour plaider subtilement la cause de leur autorité morale est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et amener le Président de la République, Félix Tshisekedi, à recadrer l’exécutif national, explique La Tempête des tropiques.

C’est à l’école de l’excellence que les « Warriors » se réunissent afin de travailler pour l’intérêt du peuple, ajoute L’Avenir.

A l’ouverture du séminaire, le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi a déclaré : « du moment où vous avez pleinement conscience de votre participation au gouvernement de l’Union sacrée, il est attendu de chacun de vous d’éviter de prises de positions partisanes qui viendraient nuire à l’idéal du peuple d’abord. Il n’y a pas de place pour satisfaire les caprices des autorités morales. Le seul leitmotiv qui doit vous animer : améliorer les conditions sociales de notre peuple. »

Tshisekedi convie les ministres à la solidarité, corrobore Forum des As.

Le Président de la République a demandé aux ministres de s’affranchir de diktats des autorités morales pour servir le pays.

Le chef de l’Etat a été plus clair dans sa communication d’orientation sur la conduite de l’action gouvernementale. Les membres de l’Exécutif devront s’employer à remplir les missions pour lesquelles ils ont été nommés.

Etat de siège

A en croire l’Agence Congolaise de Presse, ACP, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima Kongba, s’est entretenu, mercredi 21 juillet, au 4e jour de l’installation de son quartier général à Beni, avec Mme Cécilia Piazza, la cheffe du bureau de la MONUSCO Beni-Butembo-Lubero, au camp FARDC de Mambangu au Sud-Ouest de la ville de Beni.

Les échanges entre les deux personnalités, précise l’ACP, ont tourné autour de la situation sécuritaire et du renforcement de la coopération entre les autorités et la MONUSCO pour faire face à l’insécurité dans la région. Ici, cet indicateur important de la communication nationale pour le besoin de l’imaginaire collectif des Congolaises, rappelle que le lieutenant général Constant Ndima, désigné gouverneur dans le cadre de l’état de siège dans la province du Nord-Kivu, a érigé momentanément son quartier général à Beni en vue de réconforter les hommes de troupes engagés dans le combat contre les terroristes ADF, martèle l’ACP, auteurs des tueries massives des civils.

La République reste dans le domaine sécuritaire et parle de détournement des fonds des militaires : « Ça sent le sabotage » !

C’est l’Inspection générale de l’armée qui l’annonce. Le bilan à mi-parcours du travail d’inspection réalisé sur le terrain dans les provinces sous état de siège – Ituri et Nord-Kivu, fait état de 13 millions de dollars américains injustement gardés à Kinshasa depuis un mois.

Et pourtant ces fonds décaissés par le gouvernement de la République étaient destinés à financer les opérations militaires visant le retour de la paix dans les provinces troubles de l’Est.

Radio Okapi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici