Écoutez cet article

Le Parlement congolais ne prendra pas part à la 47è session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF). C’est le Premier vice-président de l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo (RDC) qui au nom du président Christophe Mboso Kodia M’puanga, qui a saisi l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF-Région Afrique).

Dans cette lettre, André Mbata dénonce une énième agression dont la RDC est victime de la part du Rwanda « à travers son bras séculier, le groupe terroriste M 23 qu’il a réarmé pour occuper certains territoires congolais depuis juin 2022 ».

Il l’a signifié à l’occasion de la 28è Assemblée régionale pour l’Afrique de l’APF dont les travaux ouverts le jeudi 23, se sont clôturés viennent le vendredi 24 juin 2022 à Rabat au Maroc, soit 1 jour plus tard.

Devant les parlementaires africains francophones, André Mbata a clairement indiqué que le Parlement de la RDC dont le gouvernement vient de suspendre tous les accords conclus avec le pays de Paul Kagame, ne participera pas à la 47è Session de l’APF pour la Région Afrique qui se tiendra du 05 au 09 juillet 2022 à Kigali au Rwanda aussi longtemps que ce pays continuera à agresser la RDC et à occuper son territoire à travers les terroristes du M 23 (Mouvement du 23 Mars).

Les relations entre Kinshasa et Kigali demeurent tendues. Le pays de Félix Tshisekedi victime d’agression rwandaise a suspendu tous les accords conclus avec le pays de Paul Kagame. Un déploiement de la force régionale est même annoncé mais cela se fera sans les troupes rwandaises accusées par Kinshasa de soutenir les exactions commises sur son sol.

Josué Mfutila
Actu7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici