La résidence du président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central a été attaquée ce matin par “un groupe de voyous habillés en T-shirts écrits Beto na beto (entre nous)”, alerte-t-il.

Sur TOP CONGO FM, Pierre Anatole Matusila explique que ces jeunes gens “ont décidé d’attaquer ma résidence, mais avant ils se sont arrêtés chez un groupe des vendeurs des bois qui ont beaucoup de sympathie pour moi et qui ont étalé mon effigie. Ils ont brûlé cette effigie. Ces jeunes gens ont réagi. La bagarre a éclaté et il y a eu des blessés”.

Pour lui, cette attaque ferait suite au fait que “depuis un certain temps, des menaces contre ma vie et mes biens circulent sur les réseaux sociaux”.

Tout en relevant que “la personne qui profère (ces menaces) est bien identifiée”, Pierre-Anatole Matusila déplore le fait que “ce monsieur s’attaque à ma vie alors que je suis un citoyen avec une autorité légalement établie, j’ai droit à la protection de l’Etat”.

Raison pour laquelle “l’avocat est en train (de saisir la justice) pour que je sois protégé. Les autorités politiques n’ont pas pu le faire”.

Et d’alerter : “le Kongo Central est devenu une province à part entière où il y a un roi qui décide du sort de tout le monde et rien ne peut lui arriver. L’anarchie règne en maître. C’est le désordre total”.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici