Ecoutez cet article

L’esprit qui a prévalu à l’Assemblée nationale a été la recherche, pendant trois semaines, d’un accord avec des concessions mutuelles sur la répartition de douze postes au sein des commissions permanentes revenus à l’opposition parlementaire. Question qui a finalement été tranchée à la plénière souveraine, ainsi en a décidé la conférence des présidents.

FORUM DES AS titre qu’à Opposition, un compromis enfin trouvé. Selon le quotidien de Limete, par contre, toujours pas de fumée blanche concernant le poste de Rapporteur adjoint du bureau de la Chambre basse.

Après de laborieuses négociations qui ont duré plus de 3 semaines, les groupes parlementaires de l’opposition se sont enfin mis d’accord sur la répartition des responsabilités au sein des commissions permanentes de l’Assemblée nationale.

Un compromis a été trouvé in extrémis la veille de la plénière prévue ce jeudi 7 novembre à l’Assemblée nationale.

LE PHARE signale sur le même sujet que dans les Commissions de l’Assemblée nationale, Bemba, Katumbi, Lubmi… se partagent les postes. Le quotidien de l’avenue Lukusa indique qu’après un long flottement, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Pierre Lumbi sont tombés d’accord pour le partage des postes au sein des commissions de l’Assemblée nationale.

C’est le compromis auquel sont parvenus, hier mercredi 06 novembre 2019, sous la supervision du rapporteur de l’Assemblée nationale, les présidents de leurs groupes parlementaires, à savoir Bienvenu Apalata pour le MS/G7, Denis Kashoba pour l’AMK/AL et Alexi Lenga pour le MLC/ADN, précise LE PHARE.

TOP CONGO qui rapporte sur le sujet, annonce qu’un compromis est trouvé au sein de l’Opposition pour une gestion des commissions à l’Assemblée nationale. Il ressort de cette station de radio que sous la facilitation du bureau de l’Assemblée nationale, les présidents des groupes parlementaires de l’Opposition se sont réunis, ce mercredi, et ont convenu de la répartition de poste [lui revenant] au niveau de la chambre basse du Parlement.

Pour le média de l’avenue colonel Mondjiba, les présidences des commissions infrastructures, aménagement et NTIC, droits de l’homme et commission socioculturelle sont attribuées respectivement aux groupes parlementaires MS-G7, AMK de la plateforme Ensemble de Moise Katumbi et MLC-ADN constitué majoritairement par des élus issus du parti de Jean-Pierre Bemba.

Toujours au sujet de l’Assemblée nationale, FORUM DES AS titre que la proposition de loi sur l’exercice du droit de grève déposée hier. A en croire le journal, le bureau de la Chambre a réceptionné au cours de la même journée la proposition de loi portant création du juge du contentieux de l’exécution.

Deux propositions de loi ont été déposées hier mercredi 6 novembre, poursuit le tabloïd. Œuvres du député national Guy Mafuta, ces propositions de loi portent sur les “Principes fondamentaux relatifs à l’exercice de droit de grève ” et sur la ” création, l’organisation et le fonctionnement du Juge du contentieux de l’exécution “, note FORUM DES AS.

Il en est de même pour 7 SUR 7 qui titre que le député G. Mafuta dépose 2 propositions de loi “sur l’exercice du droit de grève” et sur “le juge de l’urgence”. Selon ce média, la première proposition est motivée par le soucis de palier au silence du droit interne sur les questions liées à la création, l’organisation et le fonctionnement du juge du contentieux de l’exécution.

“Cette loi sera à la hauteur, au regard des divergences et difficultés créées par ce silence du législateur congolais, il faudrait qu’une loi soit promulguée en la matière pour sécuriser le commerce judiciaire”, a-t-il expliqué, souligne 7 SUR 7.

Raymond Okeseleke L.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici