Les sujets exploités ce lundi dans la presse gravitent autour du 41ème Conseil des ministres présidés vendredi dernier par le président Félix Tshisekedi par vidéo conférence.

LE POTENTIEL juge insuffisantes les mesures prises lors de la 41ème réunion du Conseil des ministres au sujet de la dépréciation du franc congolais. En effet, note le confrère, au cours de ce conseil des ministres le Premier ministre n’a pas pris la parole, lui qui devrait livrer la politique générale du gouvernement. Le président de la République s’est contenté d’exiger un rapport hebdomadaire du gouverneur de la Banque centrale et du ministre des Finances. Doit-on donc craindre que l’impact économique déjà grave, liée à la pandémie de Covid-19 s’aggrave davantage en RDC ?

Dans son éditorial intitulé : « Le PPRD/FCC entre la nostalgie et le deuil », LE POTENTIEL revient sur la marche organisée la semaine dernière par ce regroupement politique. Pour ce journal, cette marche est liée à la survie politique et n’a rien à voir avec les motivations populaires proclamées une semaine avant par l’Udps, Lamuka et le Clc. « Leur étrange soutien aux institutions reste entaché de suspicion », fait remarquer ce journal. LE POTENTIEL souligne que le plus aberrant, c’est d’entendre ces kabilistes à la courte mémoire dénoncer « la dictature et la violation de la constitution, la dégradation de la situation socio-économique de la population sous Tshisekedi. « Enivrés par la haine, ils ont osé réclamer-eux aussi mais en faveur de qui ? « Un Etat de droit, la revalorisation de soldes des soldats et policiers, une justice équitable » ! Est-ce de l’humour noir ou une séquence du Théâtre de chez-nous » pour se moquer des 80 millions de Congolais qui sont restés, 18 ans durant, sur le bord de la route pavée par le régime de J. Kabila », s’interroge ce journal.

Sous le titre : « Les dessous de la visite de Mwilanya à VK », FORUM DES AS rapporte qu’on s’interroge sur le pourquoi de cette visite maintenant, peu de jours après le passage de l’Abbé N’shole. Plus de 3 mois après l’embastillement de Vital Kamerhe, l’on commence à voir des personnalités autres que celles de son parti défiler à Makala.

Pour le confrère, ce n’est pas un hasard. Ce déplacement de Néhémie Mwilanya à l’ex-prison de Makala intervient au moment où la coalition FCC-CACH traverse des fortes zones de turbulences.

L’AVENIR consacre sa manchette au conflit frontalier contre la Zambie. « La SADC donne raison à la RDC », constate le confrère. En effet, après examen du contentieux frontalier qui oppose la Zambie à la RDC, la SADC vient de décider que les localités de Kibanga et de Kalubamba, dans la province de Tanganyika font partie intégrante de la RDC. Il a été donné 7 jours à l’armée zambienne pour évacuer ses troupes.

L’Agence congolaise de presse (ACP) rapporte qu’au cours du Conseil des ministres de vendredi dernier, le chef de l’Etat a instruit les ministres de la Justice et des Finances à régler les dossiers de la RDC devant les instances judiciaires internationales.

Félix Tshisekedi qui a été informé de l’existence de plusieurs litiges en procédure de fond ou en exécution forcée actuellement pendants devant les instances judiciaires internationales, a déploré le fait que des arrangements à l’amiable n’aient point été privilégiés en ces occasions, ni des provisions d’honoraires d’avocats payés en temps utiles.

Théodore Ngangu Ilenda

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici