Ecoutez cet article

Relations entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, Safari de Moïse Katumbi ainsi que le choix du rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale font partie des titres qui ont alimenté les journaux parus ce matin.

FORUM DES AS rapporte à sa Une que faute de compromis au niveau de l’opposition : « Poste du rapporteur adjoint : la plénière de l’AN tranche ce mercredi ». Pour ce journal de la 11e rue Limete, le compromis sur le poste du rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale attribué à l’opposition relève désormais du secret divin. Aux dernières nouvelles, commente le journal, les négociations entre le groupe parlementaire MS-G7 et MLC-Alliés au niveau de l’Assemblée nationale se sont terminées en queue de poisson. La balle est de nouveau renvoyée à la plénière de l’Assemblée nationale convoquée ce mercredi 30 octobre à l’hémicycle du Palais du peuple, précise ce tabloïd.

Entre Appui budgétaire à la gratuité de l’enseignement et Conseil des Gouverneurs, « Après la BM, Sele Yalaghuli mobilise la BAD », rapporte AFRICA NEWS. Ce journal renseigne que l’argentier national qui séjourne depuis mardi 29 octobre dans la capitale ivoirienne, Sele Yalaghuli va surtout mettre à profit son séjour pour rencontrer ce mercredi le président de la BAD, le nigérian Akinwuni Adesina. Objectif : plaider en faveur d’appui budgétaire formel de l’institution financière continentale après les engagements de la Banque mondiale, peut-on lire dans les colonnes de ce journal.

Toujours ce même média indique dans un autre article : Kinshasa : démarrage des travaux de construction de l’avenue Elengesa et du Pont Bongolo, « Ngobila met le cap sur les grands chantiers ». Le trihebdomadaire évoque l’ambitieux programme du gouvernement provincial de Kinshasa qui avance dans la droite ligne de sa concrétisation. Après avoir lancé, lundi 28 octobre, les travaux de construction et modernisation de l’avenue Pierre Elengesa qui devra déboucher sur la route By Pass à Mont-Ngafula, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka a, mardi 29 octobre, donné le go des travaux de construction d’un nouveau pont à Bongolo sur la rivière Funa, dans la commune de Kalamu, écrit le confrère.

Dans un tout autre sujet, Le POTENTIEL écrit à sa manchette : « Insécurité grandissante à Kinshasa et ailleurs « Le climat des affaires en péril ». Tout est mis en œuvre pour bloquer le projet économique de Fatshi, écrit le confrère. « L’argent n’aime pas le bruit ». Cette maxime bien connue des hommes d’affaires est au cœur de tout processus d’investissement. En RDC, la paix et la sécurité pèsent énormément dans les décisions d’investir, commente ce média. Le pays en pâtit d’ailleurs depuis les troubles récurrents des années 1990. L’avènement de Félix Tshisekedi a ouvert une nouvelle ère. Des promesses d’investissement se multiplient…

Le POTENTIEL continue dans un autre chapitre, en titrant : « Moïse Katumbi ce mercredi à Bukavu après son triomphe à Butembo ». L’une après l’autre, les principales villes du Nord-Kivu sont tombées sous le charme de Moïse Katumbi, fait remarquer le journal. Il s’agit de Goma, Beni et Butembo. Le président d’Ensemble pour le changement est en train de matérialiser avec succès son plan de communion avec le peuple congolais à travers ce qu’il a appelé ‘‘ Safari national’’. Le journal précise que Moïse Katumbi est attendu ce mercredi à Bukavu dans la province du Sud-Kivu.

L’AVENIR annonce à sa Une qu’à travers leurs avocats : « Les 15 proches de J. Kabila exigent la levée des sanctions ». Par le biais de leurs avocats, quinze proches de l’anciens Président de la RDC, Joseph Kabila sanctionnés par l’Union européenne, notamment Ilunga Kampete, Gabriel Amisi Kumba, Célestin Kanyama, dont on peut lire la suite dans les colonnes de L’AVENIR, demandent à cette dernière de lever au plus vite l’ensemble des mesures restrictives qui sont prises à leur égard, et considèrent que ces sanctions sont non seulement illégales, mais aussi constituent une ingérence manifeste de l’UE dans les affaires intérieures de la RDC.

CONGO NOUVEAU, par ailleurs, titre à sa Une : « Kabila-Tshisekedi : le divorce annoncé ». Le trihebdomadaire commente que le temps n’est pas clément entre le Front commun pour le Congo et le Cap pour le changement, deux mois seulement après la formation du gouvernement de coalition. Tout est parti de la tournée que mène actuellement le sulfureux secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Shadary dans l’espace katangais, renseigne le confrère.

Gisèle Mbuyi/Dido Nsapu

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici